Les contributions

106 contributions recueillies
Filtrer par
Contributeur anonyme
Innovation

Pour.
Mais uniquement pour piétons (y compris les personnes à mobilité réduite) et les vélos. Cela permettrait de limiter le coût (je suppose que les contraintes techniques sont moins exigeantes) et ce serai vraiment innovant.
Toutes les personnes du bassin ayant besoin d’utiliser ce pont pour rejoindre leur lieu professionnel pourraient le faire.
Et ce pont pourrait devenir le point de départ du plus large « piétonisation » de la region.

Contributeur anonyme
Multimodalité & efficacité

Ce projet envisagé depuis longtemps a été fort heureusement abandonné!
Sous prétexte d’une liaison est-ouest, il s’agit en fait de pallier aux insuffisances de 50 années d’errance des élus de Villeneuve-saint-Georges qui n’ont pas su désengorger la N6.
Votre proposition paraît séduisante pour de nombreux automobilistes athégiens qui seront tentés de rallier Paris par la rive droite, au risque d’engorger davantage VLSG et les communes limitrophes…
L’argument est-ouest s’avère être une tromperie au profit d’une liaison sud-nord déguisée!

GABBANELLI FABIENNE
Performance environnementale

Un nouveau pont sur la Seine dédié aux voitures est un non sens au 21ème siècle.
Dans un contexte où nous devons réduire l’usage de la voiture pour des questions écologiques et sanitaires (des millions de décès dus à la pollution atmosphérique), il faut dédier ce nouveau pont, s’il doit être construit, aux circulations douces : piétons/vélos et aux transports en commun.
De plus dans un contexte budgétaire restreint, il y a sûrement d’autres projets à valoriser plutôt que la construction d’un nouveau pont à 1 million d’Euros avec augmentation des émissions des gaz à effet de serre.
Il est aussi urgent également de développer le télé travail quand c’est possible.

Tarkali Bernard
Performance environnementale

Bien sûr, nous devons changer nos habitudes de vie à l’échelle globale, etc… Mais ce n’est pas en créant des bouchons monstrueux également sources de pollution, en plus de dégradation réelle du niveau de vie des gens devant aller et revenir de leur lieu de travail que l’on va faire verdir la planète…
S’opposer à la création d’un nouveau pont qui aurait du être construit il y a bien longtemps est dogmatique.
La fluidité qu’il apportera annulera déjà pour beaucoup les émissions de véhicules au ralenti pendant des trjets redus très longs.

RITTLING Jérôme
Multimodalité & efficacité

Bonjour,

Avant de penser à mettre en place un pont sur la Seine, il serait préférable d’enrichir l’offre de transports en commun (bus), et d’améliorer les liaisons douces (pistes cyclables).
De plus, il faudrait également penser à négocier avec les entreprises et les administrations à décaler les heures de prises de services ou de fin de services des salariés ou fonctionnaires (en décalant d’1 heure), cela permettra de désengorger la circulation et de se rendre compte que le réseau routier est suffisant pour absorber le flux de voiture.

Si un pont est toutefois mis en œuvre, alors il faudrait mettre en place une liaison dédiée uniquement aux transports en commun et aux circulations douces sur celui-ci.

L’avis des habitants de Vigneux et d’Athis-Mons doit être principalement pris en compte.

martin-carmagnac Anne-Marie
Performance environnementale

Bonjour

Au moment ou l’on se cesse de nous dire qu’il y a urgence climatique, la première des questions que nous devons nous poser, c’est celle de l’utilité d’un tel pont par rapport à cette urgence

En effet le nombre de voiture ne cesse de croitre et vont à l’encontre des recommandations de tous les experts, scientifiques et politiques écologiques

Oui nous devons apprendre à modifier nos comportements mobiles
oui nous devons privilégier les transports non polluants

je remarque que les pistes cyclables ne sont pas prises en compte comme cela devrait être une des priorités dans notre département

j’en veux pour exemple la ville de Bordeaux (tram. pistes cyclables) qui a ainsi modifier en profondeur le comportement des usagers

Il faut plutôt réfléchir au développement des transports en commun au détriment de la voiture

bus PROPRES, train, piste cyclables, …….

Sur le pont de Draveil une intervention des citoyens tentent sans y parvenir à faire en sorte que le vélo se développe
A ce jour les réponses non négatives car on y oppose le cout de l’opération alors que votre projet aura un coût phénoménal avec de graves conséquences sur l’environnement.

c’est suite à cette réflexion que je considère que ce que nous demandions depuis des décennies est proposé au moment ou des cris d’alerte sont entendus

pour moi PLUS question de participer à ce projet

NOUS DEVONS APPRENDRE AUX CITOYENS A MODIFIER LEUR COMPORTEMENT;

Anne marie MARTIN-CARMAGNAC

Facca Eliane
Innovation

j’ai oublié (dans le questionnaire en ligne): de quelle innovation parle-t-on ? je ne vois aucune innovation dans un projet de pont pour faire passer des voitures…!
Et je maintiens, sans être expert financier pour autant, que le coût annoncé est une blague, sans fondements technologiques.
Il conviendrait que nos élus, y compris au Conseil Régional, se posent les bonnes questions – y compris sur le défi des transports posé à une région densément peuplée, et des questions qui répondront au futur (la réalisation d’un projet de franchissement de Seine étant d’un ordre de grandeur supérieur à la décade…)

Contributeur anonyme
Performance environnementale

Je suis contre un nouveau pont!
Des contributions qui nous donnent leur trajet pour dire c’est bouché… D’accord et que se passera-t-il ensuite commme à chaque fois : A86 elargie a plusieurs reprises et que constate-t-on: une fluidité du traffic quelques mois puis de nouveaux des bouchons car le traffic se deplace sur cet axe!
Arretez de vous voiler la face, vous croyez arriver plus vite à votre travail et bien non, encore plus de bouchons, de pollution et de véhicules à venir.
C’est contre productif ! Mieux vaut mettre cet argent dans le développement des transports en commun, le développement de pistes cyclables sécurisées, de voie douces…
Arretons de promouvoir notre propre asphyxie !

Christophe HEBERT
Autre

Bonjour,

La question n’est plus de savoir si l’on doit faire un nouveau pont, mais dans combien de temps il sera réalisé?

Car nous sommes fatigués, des projets qui n’aboutissent pas (40 années de réflexion et d’études!!!!).

Et si le projet est validé, ne faite pas longuerie les riverains avec des travaux échelonnées sur X années (pour des raisons budgétaires à planifier ou bien une stratégie électorale!!!).

Alors, il est URGENT D’AGIR!!!

Contributeur anonyme
Performance environnementale

Le problème n’est pas La Route, c’est La Voiture.
Si l’Homme ne change pas rapidement ses habitudes quotidiennes, dans 80 ans l’espèce humaine sera en voie d’extinction selon F. Vargas (phrase exacte: « Ce système obsolète et mortifère nous a menés dans cet abîme qui menace l’humanité d’extinction d’ici 80 ans »).
Il est impensable de prévoir un projet qui va favoriser l’utilisation d’un véhicule par personne. Ce n’est ni écologique, ni économique (d’autant plus avec l’augmentation constante du coût du carburant).
La solution la plus rapide à mettre en place et la plus écologique est la mise en place de transports en commun efficaces (1 véhicule transportant plusieurs personnes, différentes lignes, fréquence suffisante).
Il est temps, M. et Mme les politiciens, de penser à l’échelle globale et non plus à l’échelle locale.
Ce projet est une hérésie environnementale.

description
description
description