Les contributions

368 contributions recueillies
Filtrer par
Contributeur anonyme
Multimodalité & efficacité

Co-voiturage et peage

Philippe Ungerer Philippe
Coût

La contribution suivante est faite au nom de l’association Partage ta Rue 94 dont la vocation est de représenter les intérêts des piétons, PMR et cyclistes dans le Val de Marne et les départements limitrophes, en particulier par la préconisation d’aménagements adaptés et de former les adultes à la pratique du vélo (plusieurs centaines à ce jour).
Les aménagements routiers comme le pont et la rocade envisagées seraient très peu efficaces pour désengorger les trajets quotidiens car ils inciteraient les habitants à prendre leur voiture et ne feraient que déplacer les embouteillages. La rocade de 3,6 km va introduire une nouvelle coupure péri-urbaine limitant les futurs aménagements de voies piétonnes, de voies vertes et de pistes cyclables. Par ailleurs cet ouvrage coûterait extrêmement cher (90 à 120 milllions d’euros). Par comparaison l’aménagement de l’écluse d’Ablon avec des rampes en pente douce et le rehaussement des garde corps pour une circulation fluide des cyclistes, PMR et piétons coûterait vraisemblablement 20 à 50 fois moins cher.

Notre association est donc fondamentalement opposée au projet de pont et de rocade qui est nuisible et coûteux.
Nous exigeons que l’aménagement de l’écluse d’Ablon soit traité en priorité.

A défaut on peut soutenir un projet de pont consacré exclusivement aux transports en commun et aux mobilités actives, à condition qu’il ne crée pas de coupure urbaine (donc sans rocade).

Huynh Franck
Multimodalité & efficacité

Bonjour,
Sur le trafic prévu de 15000 véhicules par jour
Quels sont les répartitions suivantes en fonction de l’heure des :
1-nombre de poids lourds, nombre automobiles ?

2-nombre de véhicules vers Orly : nombre poids lourds, nombre d’automobiles ?

3-nombre de véhicules vers Rungis : nombre poids lourds, nombre d’automobiles ?

Si le trafic est prioritairement sur Paris, surtout aux heures de pointe, il en résultera des bouchons monstres sous le tunnel d’Orly , saturé depuis 1970.

Buysse Jacqueline
Multimodalité & efficacité

J’étais à la réunion de Villeneuve et à l’atelier d Athis.
Je déplore que rien ne se passe à Draveil. Je suppose que le maire n’a pas demandé. Il n’y a eu aucune info municipale et le magazine de l’agglo est mal distribué. Il n’a jamais été distribué dans mon lotissement (330 maisons). Ailleurs??)

Si l’emplacement des écoles sous le pont figure, pourriez vous veiller à faire figurer celles de Draveil et Villeneuve le roi qui sont à 5m des 24 000 voitures qui passent les ponts…..

Pour réduire la circulation sur le pont de Draveil, il faudrait plus de bus hors heures de pointe et le soir ; un garage à vélo près de la gare pour ceux qui prennent le train occasionnellement, comme les retraités (il y en a un côté Juvisy, mais pas Draveil, pour les détenteurs de la carte de RER mensuelle).
Un parking pour les voitures où les Draveillois puissent se garer.
Actuellement le parking côté Juvisy est mensuel (plus cher hors commune), le reste en zone bleue. Que faire quand on part pour 3h à Paris et 2h de transport…côté Draveil, c est gratuit donc saturé après 8h.
Il est difficile d’aller à la gare de Draveil, surtout quand on ne peut pas y aller à pied : Handicapés, seniors… alors qu’on peut désengorger les trains en y allant hors heure de pointe…

WEULERSSE JEAN MARC
Performance environnementale

L’histoire montre que les aménagements routiers n’ont jamais amélioré, à moyen terme, les conditions de vie des usagers de la route mais n’ont jamais fait que repousser à plus tard, les engorgements qui poussent à modifier les infrastructures routières. Il est démontré, maintenant, que plus on facilite la mobilité automobile plus les citoyens sont portés à utiliser leurs voitures. C’est un cercle vicieux qu’il faut briser. La solution n’est donc pas à une fuite en avant pour toujours plus de voitures au quotidien mais à une autre vision de la mobilité.

Par contre le développement des transports en commun et de la marche et du vélo, lui est efficace pour lutter contre les embouteillages.

Donc les voies routières augmenteront la pollution et le réchauffement climatique et la sédentarité si nuisible pour notre santé.

ozenne julie
Performance environnementale

Hier soir, le dernier atelier sur Athis Mons s’est tenu, certains participants regrettent que les jeunes ne soient pas présents. En voici une synthèse, tour de notre table « projet alternatif » :

Les discussions ont commencé sur des objets techniques avec une employée du département puis vers 20h30 la discussion se poursuit sur les projets alternatifs :

Il y a des propositions alternatives à proposer à un projet routier comme par exemple des passerelles liaisons douces avec transports en commun. Ce qui est déjà proposé au SDRIF, cela revient donc à demander de respecter le SDRIF, ce schéma « Île-de-France 2030 » approuvé par décret n° 2013-1241 du 27 décembre 2013.

« Le franchissement de la Seine entre Athis-Mons et Vigneux-sur-Seine sera réservé aux circulations douces et aux transports collectifs. Par ailleurs, la requalification de la RN6 en boulevard urbain, et la perspective de sa déviation, constituent un projet important pour l’amélioration de la qualité de desserte et de vie de ce territoire. L’utilisation de la Seine comme axe de transport de voyageurs (Vogueo) contribuera à renforcer le lien à Paris. »

https://www.iau-idf.fr/planification/ile-de-france-2030/le-schema-directeur-de-la-region-ile-de-france-sdrif.html

Une autre proposition consisterait à rendre les transports gratuits, il faut donc la formuler :
Est ce que la gratuité des transports en commun répondrait aux problématiques que doivent résoudre ce projet routier/viaduc ?
La demande spécifique est donc à faire, nous demandons cette étude :
Etude pour un projet alternatif : la gratuité des transports en commun
Demande d’une étude pour connaitre l’impact de la gratuité des transports en commun sur les « bouchons » et la fluidité du trafic routier dans le périmètre d’étude de ce nouveau franchissement de la Seine.

Privatisation d’ADP ? Une entreprise pour financer la gratuité mais pas que… à développer…
(Il semblerait qu’ADP ne veuille pas de ce projet routier, pourquoi ?)

Une autre observation ressortie :
celle des transports de marchandises et en particulier de matières dangereuses* et ses poids lourds, à interdire sur cette nouvelle route ?
Cela fait écho aussi aux projets qui ne sont pas mis en avant dans ce projet :
Projet de Ports des paris (HAROPA) avec un parc multimodal (Un cahier d’acteurs sera fait par HAROPA)
Projet de la SNCF complétant ce parc multimodal (pas d’information sur ce sujet)
Le trafic de marchandises sera donc très certainement augmenté.

*ce type de transport a t il bien été pris en compte dans les simulations qui concluent à un trafic routier redirigé sur cette route de 15 000 véhicules/jour dont 3 à 5% de poids lourds ?

Question en préambule : ce projet part de quelle commande ?

Hormis les liaisons à faire entre Orly et l’agglo VYVS pour des employés, des particuliers, ils ne savent pas y répondre.

Le projet alternatif « gratuité des transports en commun » va avec la conception « terminer les travaux sur les éléments urbains de mobilité/transport déjà entrepris » et « améliorer, restaurer, requalifier les réseaux pour les rendre plus efficaces et efficients »

ainsi le T7 et la ligne 18 ont été évoquées
l’amélioration des ponts existants et des redirections de flux (cf Villeneuve Saint Georges),
ce que ne semble pas vouloir Villeneuve le Roi pour préserver ses administrés du trafic routier.

Ce sont les liaisons Orly – Juvisy ou Orly – Vigneux qui sont ressorties comme nécessaire :
– le tronçon Orly Juvisy du tram comme efficace pour les usagers,
– la liaison douce RER C à RER D entre Athis et Vigneux avec peut-être une navette électrique passant sur une passerelle,
– la passerelle sur le pont de la première armée française Draveil/Juvisy
– le passage sur l’écluse d’Ablon est contraignante techniquement et temporellement, il n’est pas adéquate ni pour les piétons, ni pour les vélos.

Le positionnement géographique de la route a aussi été mentionné avec le déplacement des objets urbains telle la mairie d’Athis Mons pour faire passer cette route autrement.

La question demeure comment répondre aux besoins de mobilité des habitants et des entreprises ?
Quels sont et seront les besoins futurs ?
Quelles seront les nouvelles mentalités et les objets de cadre de vie pour les 30 ans à venir ?
Que nous obligent les changements climatiques et sociaux ?

Qu’en sera t il des corridors écologiques à restaurer et du réservoir de biodiversité inscrits au SRCE et autres trames vertes trames bleues qui sont traversés et impactés par ce projet et que les communes ne veulent pas prendre ne compte dans le projet de territoire du Val d’Yerres Val de Seine et leurs plans locaux d’urbanisme.

Les diagnostics locaux pour les trames vertes et bleues ont ils commencé ?

Où peut on trouver l’identification d’éléments à protéger, mettre en valeur ou requalifier, notamment pour la préservation, le maintien ou la remise en état des continuités écologiques, localisation dans les zones urbaines d’espaces non bâtis inconstructibles nécessaires au maintien des continuités écologiques, emplacements réservés dédiés aux continuités écologiques etc…

La mobilisation de ces outils nécessitent que l’étude préalable soit suffisamment précise.

Le schéma régional de cohérence écologique d’Ile-de-France a été adopté par arrêté n°2013294-0001 du préfet de la région d’Ile-de-France, préfet de Paris, le 21 octobre 2013,

il semble qu’aucune étude préalable n’ai été faite ou lancé depuis.

http://www.driee.ile-de-france.developpement-durable.gouv.fr/le-srce-d-ile-de-france-adopte-a1685.html

Sauvagnargues David
Performance environnementale

Bonjour ,

Inadmissible et rétrograde.
Construire des routes c’est Ajouter de la pollution et donc tuer des gens (conf les études de l’OMS). Les pollutions sont de plusieurs types pollution de l’aire pollution des espaces vert traverser pollution sonore qui perturbe la faune etc…
C’est aussi un projet pharaonique sans chiffre à l’appui de justification du besoin.
ADP et le marché de Rungis ne souhaite pas ce projet car leurs parking et accès son déjà saturé.

Donc les seules alternatives sont le développement des transports en commun la création de grand parking gratuit au abord des gares . Le renforcement des RER .
Bref une politique de transport moderne raisonnable et pour tous. La création de liaison douce vélo avec parking gardé.
Bref une vrai politique moderne écologique pour le transport des gens et des marchandises plutôt que d’investir des millions dans un projet pharaonique archaïque et criminel.
David

Marchon michel
Autre

ce pont qui aura des conséquences négatives pour les habitants d’Athis Mons
aura aussi comme conséquence d’attirer des voitures , camions etc

Y en marre du tout bagnole

Prigent Nathalie
Multimodalité & efficacité

Travaillant sur Orly aéroport en horaire décalé je n ai pas les contraintes des horaires administratif et j arrive à me rendre en 30 mns de mon domicile d epinay sous senart à Orly en passant par le pont de Villeneuve et les quai d athis pour ma part vu l itinéraire proposé ça me rallongera quelques peu car je passe le long des pistes …après je comprend que pour beaucoup cela sera plus simple au niveau trafic
Je ne visualise pas très bien le tracé sur la carte …..
Après si vraiment cela fluidifie le trafic tant mieux mais c est surtout le comportement indiscipliné dès conducteur qu il faudrait changer et plus de contrôle routier

CHANTELOUP VERONIQUE
Autre

POLLUTIONS pendant la construction du VIADUC et non du PONT: passages en continu des camions pour amener le matériel et les matériaux, nuisances sonores des travaux toute la journée, poussière et émanations de produits toxiques dûs aux matériaux de construction, etc….
Une fois le VIADUC construit :
– POLLUTIONS DE TOUTES SORTES : AIR (émission de particules fines), Nuisances sonores des véhicules de toutes sortes dont voitures, bus motos, camions, ODEURS produites par les gaz d’échappements, DECHETS jetés par les fenêtres des véhicules, Eau.
– DESTRUCTION D’ESPACES PROTEGES ET D’ESPECES PROTEGEES : le Jardin Jolivet, le déboisement autour des habitations du vieil Athis Mons, les rives de la Seine, et autres espaces verts, arborés, la faune (écureuils, oiseaux, renards, etc…
– RISQUES SANITAIRES pour tous les Athégiens, notamment les 2 écoles « Saint Exupéry, les personnes les plus fragiles comme les bébés, les enfants, les personnes âgées avec des problèmes liés aux particules fines, les gaz d’échappement : pulmonaire, asthme, cardiaque, les nuisances sonores : stress, dépression car trop de bruit jour et nuit, EN CAS D’ACCIDENTS sur le pont, risques d’incendie, de personnes ou véhicules basculant par dessus le pont, etc..
– IMMOBILIER : DEVALUATION des biens, COUT d’entretien supplémentaire des maisons, immeubles, bâtiments de toutes sortes pour les maintenir en bon état et propres
– DESTRUCTION DE LA VIE DE QUARTIER
– DESTRUCTION et TRANSFORMATION DU PAYSAGE
Obligation de repenser la circulation pour rejoindre la N7 déjà saturée.

Contributeur anonyme
Multimodalité & efficacité

Faciliter la traversée du pont dans les 2 sens pour éviter les bouchons , qd les personnes de rendent et partent du travail .

Contributeur anonyme
Innovation

C’est un bon projet qui peut nous facilité la vie de tout les jours

Contributeur anonyme
Autre

Nous vivons dans un monde ou nous nous plaignons déjà de la pollution, de la circulation dans l’lIe de France. Alors arrêtons d’avoir des idées impossibles. Un pont au dessus d’Athis-Mons n’apportera rien de bon. La circulation ne s’ameliorera pas, par contre nos impôts vont augmenter et nous n’auront pas plus de confort. Nous devons avoir des projets utiles pour avoir une vie saine, c’est une obligation et un droit pour tous. Apportez nous des idées innoventes avec le respect de l’être humain et de la nature. Il faut ameliorer la circulation par des moyens non polluants et collectifs. (Tram, parc à velos gratuit, bus gratuit, une voie de circulation uniquement pour eux).

Contributeur anonyme
Innovation

Moins de monde pour désengorger le pont de Villeneuve saint Georges éviter les embouteillages pour réduire aussi le niveau sonores des véhicules est réduire la pollution.

Rastoul Jacques
Multimodalité & efficacité

Le projet est antinomique avec la prévention de l’environnement pour la population actuelle et surtout pour les futures générations. Que ce soit en termes de pollution (zone aéroportuaire …), de santé, de nuisance sonore, de préservation du site, du réchauffement climatique… Les pouvoirs publics s’orientent de plus en plus vers des alternatives au « tout voiture » vu les routes saturées, y compris du sud au nord (A6, D7.) de l’est à l’ouest. Ce projet routier est une incitation à accroître le transports à quatre roues (voitures et camions), c’est ce qui est observé à chaque fois
.
Oui, il existe des besoins de faciliter la traversée de la Seine, des alternatives existent :
• Fluidifier les ponts existants par la circulation alternée de deux voies sur trois selon les périodes d’affluence
• Construire des passerelles en voies douces pour les deux roues électriques, vélos et piétons adossées aux ponts existants et à l’écluse d’Ablon et au pont SNCF du Bourbonnais entre Vigneux et Athis Mons
• Développer des parkings dans chaque grande ville pour faciliter l’accès aux transports en commun et le covoiturage (90% des traversées actuelles s’opèrent par des personnes seules en voiture)
• Aménager l’accès aux gares RER par ascenseurs, escalators pour les personnes âgées et handicapées et instaurer des aires de stationnement suffisantes
• Revoir le projet de téléphérique de connexion aux RER et Tramway. L’opposions de l’Aéroport de Paris Orly ne tient pas, sachant qu’ils construisent à proximité » de la piste des bâtiments aussi élevés
• Terminer la connexion entre le Tramway et le RER à Juvisy. Le blocage de la Ville fait obstacle aux transports en commun et encourage le tout voiture déjà saturé sur la 7
• Développer le ferroutage pour les camions entre Pompadour, Bonneuil, Sénart, Evry Massy..

Contributeur anonyme
Multimodalité & efficacité

Depuis des années, les temps de transports et la distance parcourue pour aller de Yerres vers Orly, Athis-Mons et autres communes du secteur est élevé et la situation ne fait que s’aggraver.
Sans négliger l’amélioration des transports en commun, ceux-ci ne répondent qu’à une partie des besoins selon les parcours et les horaires.
Ce nouveau pont est indispensable et l’implantation me paraît satisfaisante
Il réduira toutes les nuisances des embouteillages générés par la situation actuelle : pollution, bruit et temps perdu.

Dinville Christian
Multimodalité & efficacité

Je suis pour ce projet, car actuellement, le franchissement de la Seine est très difficile. Le deux ponts « Villeneuve » et « Ablon » sont trop chargés par la circulation routière.

pericat denis
Performance environnementale

Bonjour,
Je pratique le pont de Villeneuve depuis plus de 20 ANS .
La circulation était déjà difficile a l’époque mais depuis la zone industriel de Villeneuve le roi avec l’implantation
d’entreprise de poids lourds a accentuer les problèmes de circulation.

Sachant que le pont a déjà subi un élargissement en suspendant les trottoirs de part et d’autre, il est impossible d’aller plus loin.
Mais je me suis toujours posé la question de l’utilité de ces trois voies car le croisement des poids lourds sont toujours bloquant dans les deux sens ce qui engendre des blocages .
Peut être que seulement deux voies fonctionnerait mieux ?

Le nouveau rond point devant la gare est aussi trop petit , plus grand aurait été peut être plus fluide sachant qu’il y avait de la marge pour un plus grand ouvrage. Je pense encore aux semi remorques toujours en difficultés de manœuvrés.
Je constate même un nombre croissant d’accrochages

A ce niveau , est ce qu’il y aurait eu la possibilité de mettre plutôt des feux rouges a la place de ce rond point ?

L’idées d’un nouveau pont ,c’est bien mais surement couteux Je crains par l’intense circulation de déplacer le problème vers les rues d’Athis Mons ou de Villeneuve le roi .

Voila ma modeste contribution mais je pense que vous l’aviez étudier auparavant .

Je vous remercie de nous donner l’occasion de nous exprimer .
Cordialement Mr Pericat

LAI David
Autre

Bonjour,

Au-delà des aspects négatifs liés à la construction d’un nouveau pont (pollution, développement de la voiture individuelle, déplacement des embouteillages), je voudrais alerter sur l’absence de compensation pour les habitants qui seront dérangés par cette construction.

Il y aura des désagréments pendant la phase de travaux puis des désagréments liés à la mise en service d’une voie de circulation sur un ouvrage aussi imposant. Les quartiers limitrophes ne seront plus jamais les mêmes.

Nous venons d’acheter sur Athis-Mons, au-delà des désagréments, nous allons voir notre patrimoine dévalorisé par la construction d’un pont à proximité immédiate.
Il est faux de dire que nous étions au courant, aucun document public récent ne mentionnait la reprise de ce projet controversé.
Si ce projet doit se concrétiser, il devrait se faire avec un accompagnement des populations impactées directement. Il faudrait envisager des compensations sous forme d’aide financière pour faciliter le déménagement ou pour aménager des protections contre les pollutions (y compris sonore et visuelle).

Cordialement,

Contributeur anonyme
Autre

J’habite Epinay sous Sénart et depuis plus de 29 ans je me rends au taf à Orly (Mécano Air France).
Je me souviens en 90 du passage fait sur le pont de VSG par un « gardien de la paix » qui risquait sa vie avec tous ces passages de véhicules quoique qu’à cette époque il y en avait beaucoup moins. Donc depuis une vingtaine d’année je me suis mis au vélo pour faire ce trajet (par tous les temps, pluie, soleil, vent, neige,…) car certains jour je mets moins de temps pour faire ce trajet qu’en voiture. Le problème est que concernant les pistes cyclables d’Epinay à l’Intermarché de Yerres c’est correct puis jusqu’au pont rien ! Pour la dangerosité, même à Crosne il a été mis au milieu de la route (Av. Jean Jaurès) des bordures en ciment ce qui fait que les véhicules légers me frôle pour me doubler (ils sont pressés d’aller aussi au taf !). Arrivé au pont je passe en face vers Quick et prend le trottoir si je ne veux pas mourir… là sur le côté gauche du pont 2 voies cyclables ? Qui commence là ? et finissent là ? Après avenue Le Foll Il n’en ai prévu qu’une qui commence devant la Poste ? et que d’un côté de la route ? Avenue de la République (qui monte, qui monte) plus rien. Hors mis tous ces camions, principalement des camions bennes et pétroliers… Ouf ! tout en haut au Lidl 12 mètres de piste ??? Enfin cela est prévu avenue Didier Daurat puis le début de la route Charles Tillon mais que là car par la suite retour : sur la route toujours très dangereuse et encombrée. Pour le retour idem…
Nota : écrasé trois fois et poussé neuf fois en 20 ans pas mal hein !
Ne croyez-vous pas si en aval et en amont de ce pont il y aurait de vraies pistes cyclables et pas en pointillé cela favoriserai peut-être moins de véhicules ? Quant à l’autre pont cela sera aussi la même chose : deux pistes que d’un seul côté et que sur le pont ?

fernandes michel
Autre

Je suis pour un nouveau pont en urgence !

Je travaille chez Air France à Orly en horaire décalé (6h-13h ou 13h-20h) depuis 20 ans et j’habite à Vigneux-Sur-Seine.

Pendant des années je suis passé par le pont de Villeneuve-Saint-Georges qui était déjà saturé donc grosse perte de temps et selon les jours plus ou moins bouché (en moyenne 40-45 minutes pour 12 km à 6h00). De plus, le nouveau rond point n’a rien arrangé …

Actuellement je passe par le pont de Juvisy plus long en distance mais plus régulier et sans surprise avec un temps moyen de 40 minutes.

Cela reste bien sur beaucoup beaucoup trop. Trop de temps perdu, trop de kilomètres réel pour une petite distance à vol d’oiseau, trop de consommation de carburant, trop de pollution.

Il est temps d’agir. Cela fait 30 ans que j’entends parler de ce nouveau pont !

Stéphan Thomas
Multimodalité & efficacité

Ce projet n’a pas lieu d’aboutir. Cela déplace le problème sur Athis-Mons plutôt que de le régler. Ce pont ne doit pas être construit !

Abbé Catherine
Performance environnementale

Un pont supplémentaire pour franchir la Seine est indispensable.
Habitante depuis 30 ans de Brunoy et salariée sur la plate-forme aéroportuaire d’Orly, passer par Villeneuve Saint Georges aujourd’hui est un cauchemar.
Beaucoup d’attente avec ce rond-point délirant et inutile, dangereux pour les piétons.
Faire un pont entre Draveil et Villeneuve ameliorerait le flux de circulation routière.
Pour les riverains de ces communes limitrophes se serait aussi plus paisible : moins de voitures à VSG, moins de pollution.
Concernant le passage des camions, ce n’est pas normal d’avoir autant de camions sur des axes aussi étroits qui n’ont jamais été dimensionnés pour un tel flux. La delocalisations des entreprises nécessitant la présence de camions ne pourrait- elle pas être envisagée vers des Zones Artisanales plus accessibles par les grands axes, comme autour de Pompadour Créteil par exemple.?

witkowski michel
Multimodalité & efficacité

Pourquoi l’option d’un franchissement autoroutier pour voitures/camions ( circulation des automobiles et les deux- roues motorisées ) est-elle obligatoire a choisir dans le questionnaire en lignes même si elle est en 4eme position?

Nous sommes obligé de dire NON au franchissement….

Ceci fausse les réponses car nous sommes nombreux a vouloir un franchissement de la Seine alternatif pour le transport en commun, mais pas pour un franchissement via un viaduc avec 4 vois pour voitures et camions, une ligne de bus , une piste cyclable, un passage piéton… .

Contributeur anonyme
Autre

Comment peut-on imaginer créer un pont qui relierait le plateau pour déverser encore plus de véhicules à moteur alors que l’accès à la nationale 7 est déjà complètement encombré ?
Comment peut-on protéger les rives de Seine en créant un tel pont ?
Comment conserver la qualité de vie de ces quartiers avec un tel pont ?
C’est complètement dépassé, contreproductif.et sans avenir.

Contributeur anonyme
Performance environnementale

Je suis totalement contre ce pont. Je suis sidérée de lire que certains mettent plus de 2 heures matin et soir et ne réfléchissent pas à d’autres solutions que le tout voiture.
Certains réagissent avec les infrastructures d’aujourd’hui sans penser à ce qui existera demain.
Le vélo une aberration pour 6 km??? A Copenhague les danois ne se posent pas la question ni à Strasbourg où les pistes sont sécurisées.
Vous ne monterez peut-être jamais sur un velo, les velos electrique mais si 1000- 5000 – 10 000personnes le font, imaginez l’impact sur le traffic et la pollution.!
Et les trottinettes et roues électriques qui roulent jusqu’à 25 km…
On peut aussi imaginer des voies pour moto, scooter, …
Quid de demain de nouveaux mode de déplacement…
Arrêtons de mettre en place des idees vieilles avec 60 ans de retard et imaginons des idées adaptees à une nouvelle voie, en phase avec une meilleure qualité de vie et plus écologique.

BRAT Gérard
Autre

J’ai découvert le projet de nouveau pont sur la Seine mardi 4 juin, lors d’une présentation de celui-ci aux Montgeronnais.

Si la solution d’un pont supplémentaire pour fluidifier la circulation à Villeneuve Saint Georges et ainsi supprimer le bouchon semble intéressant. Il est à noter que tous les aménagements faits en zone fortement urbanisée ne font que déplacer le problème chez le voisin et accentuer le passage de véhicules. Il y a un risque pour Montgeron de voir la circulation de transit augmenter fortement.

Je suis étonné du peu de préparation sur le débouché de cette nouvelle voie sur Montgeron. En regardant les différentes études réalisées, je découvre avec étonnement que sont utilisés; la rue Mercure ou la rue du bac d’Ablon. Ces solutions auraient un impact fort sur le quartier de la Glacière. Ce quartier a déjà subi la déviation de la N6, qui a coupé la ville en deux, isolant complètement ce quartier.

Je pense qu’il est plus judicieux de faire passer cette route et de positionner l’échangeur avec la N6 derrière la ligne de chemin de fer (Gare de Lyon- Montgeron). Depuis que ce projet existe il n’a jamais été question de faire passer les routes d’accès à ce pont dans notre quartier.

Contributeur anonyme
Multimodalité & efficacité

Le déficit de ponts pour traverser la seine ne peut être contesté par personne quelle que soit sa sensibilité écologique. Et bien que je sois personnellement adepte du vélo pour faire « la traversée », je pense qu’Il faut malgré tout préserver une approche multimodale incluant la voiture. En effet, on ne mettra jamais tout le monde sur un vélo ou à la marche et on ne peut égoïstement ignorer ceux pour qui les transports en commun n’offrent et n’offriront jamais d’offre crédible dans un environnement ou le maillage ne sera jamais celui de Paris. Comment en effet faire préférer les transports en commun à la voiture lorsqu’il faut 1h30 pour parcourir en RER, bus et marche les 9km qui séparent Crosne d’Orly ZI Nord ? Pour autant, il ne faut pas simplement se donner bonne conscience en construisant des voies dédiées et l’approche doit s’intégrer dans un large plan de déplacement intégrant chaque moyen de transport afin de ne pas rater le coche comme cela a été fait lors de la réfection du pont de VSG avec une piste cyclable qui s’arrête à la tête de pont coté VSG (avec, au choix, les camions de la N6 ou un escalier impraticable qui descend sur le parking de la gare) alors qu’il aurait facile de profiter de la réfection des trottoirs le long de la N6 pour faire l’interconnexion avec la piste remontant de la seine…

perrier antony
Multimodalité & efficacité

En espérant ne pas être hors sujet: il est évidemment indispensable d’ajouter un pont supplémentaire de franchissement de la Seine sur le secteur Athis/Villeneuve/Draveil mais je pense qu’il estnécessaired’avoir une vision globale pour l’ensemble des modes de circulation. Quelques idées (sur la partie du secteur que je connais le mieux):

1) Aménager une piste cyclable quai de l’industrie (le long de la Seine) à Athis-Mons. Cette route actuellement est très dangereuse pour les deux roues. Idem pour le pont de Juvisy. Il faut être inconscient pour rouler à vélo sur ce pont.

2) Favoriser le développement des voies cyclables dans toutes les communes impactées par le projet

3) Ajouter des parkings (si besoin sur plusieurs niveaux) à proximité des gares RER. A titre d’exemple, le parking de Draveil Port aux Cerises (qui se situe juste avant le pont pour rejoindre la gare RER de Juvisy est dans un état épouvantable et sous-capacitaire)

Contributeur anonyme
Performance environnementale

Ok , le projet du pont supplémentaire , au dessus de la seine …. Mais , à partir d’ ou ….. coté Athis ?

Vieux projet , tout de même !!!!

Des pistes cyclables , s’il vous plaît …..

PHILIPPE

HERPE BEATRICE
Multimodalité & efficacité

A l’heure où toutes nos villes remplacent leurs zones pavillonnaires par des enfilades d’immeubles, où l’on voit de plus en plus de centres logistiques se développer en périphérie, la question essentielle sera de trouver le moyens de maintenir une qualité de vie aux habitants et une quiétude qui disparaissent petit à petit au profit de bouchons énormes en heure de pointe, à la dégradation de l’état de nos routes, sans parler de la pollution que cela engendre.
Certes, un pont entre Athis et Vigneux semble nécessaire mais ne pensons pas à ce projet qu’en mode « tout voiture ».
Voyons si d’autres modes de déplacement peuvent être mis en place, si l’on peut dédier des zones pour garer nos voitures afin d’emprunter les transports en commun…
Soyons ambitieux et développons ce projet avec une vision différente, plus écologique, plus responsable, sans négliger les besoins économiques et sociétaux.

Contributeur anonyme
Multimodalité & efficacité

La traversée de Villeneuve St Georges est vraiment « infernale », pourquoi ne pas construire un pont entre Villeneuve et Draveil ?
Merci

Contributeur anonyme
Coût

Depuis plus de 40 ans j’entends parler de ce fameux pont pour désengorger la N6 (voisins de vigneux sur seine )
depuis vigneux pour travailler a ORLY c’est l’enfer depuis plus de 20 ans il était temps d’avoir un projet de la sorte !!!!
maintenant si c’est pour engloutir des millions d’euros dans ce qu’il ont fait au niveau de la gare de villeneuve !!!
installer des feux tricolore au niveau du rond point alors qu »‘il y a un passage souterrain est complètement absurde et ca ralenti encore la fluidité …

j’attends de voir …..

Contributeur anonyme
Innovation

Surtout amélioré la vie pour les piétons les cyclistes c’est une chose importante pour nous tous

Contributeur anonyme
Multimodalité & efficacité

C’est bonne idée evite la pollution désengorger les routes sa reste avoir

Contributeur anonyme
Multimodalité & efficacité

Les avantages sa va désengorger les routes les davantage la nuissance sonores globalement c’est d’une bonne choses .

Contributeur anonyme
Innovation

Je pense que c’est encore une arnaque de la société

Contributeur anonyme
Multimodalité & efficacité

Créer plusieurs petits ponts au lieu d’un seul

Contributeur anonyme
Multimodalité & efficacité

Très bonne chose pour nous habitants de cette commune nous attendons de voir la progression

Contributeur anonyme
Autre

Amélioré les transport en commun

BAYLHOU Didier
Performance environnementale

Bonjour

Je considère que la construction d’un pont autoroutier n’est pas raisonnable .La qualité de l’environnement est un enjeu primordial , des milliers de camions et voitures vont asphyxier la ville d’Athis Mons.
Il n’est pas normal de sacrifier une ville pour soi disant améliorer la circulation routière sur la N6.
D’autres alternatives existent ( téléphérique , TRAM) beaucoup moins bruyantes, moins nocives pour la santé et moins accidentogènes.
J’espère que la santé et les conditions de vie des athégiens et athégiennes seront prises en compte dans le choix final.

Johan Simion
Multimodalité & efficacité

Ma contribution et de participer à toute les représentations publiques

Contributeur anonyme
Multimodalité & efficacité

Oui le projet et intéressant je préfère aller sur site me renseigner est puis par la suite contribuer à ce projet

Contributeur anonyme
Innovation

Ce pont va nous facilité c’est vrai pour l’instant je n’est pas a me plaindre c’est vrai qui peut avoir des choses amélioré mais dans la globalité tout va bien .

Contributeur anonyme
Multimodalité & efficacité

Ce projet peut beaucoup nous aider dans l’avenir pour ma part je trouve que juvisy est d’une ville très accessible en transport en commun ou même véhiculé.

Contributeur anonyme
Multimodalité & efficacité

Bonjour,

La liaison par Villeuneuve-Le-roi semble plus efficace et moins contraignante, moins coûteuse.

Pourquoi ce projet routier ne passe pas par cette commune s’il s’agit uniquement de relier le secteur d’Orly à l’agglomération du Val d’Yerre Val de Seine ?

Merci pour vos arguments.

Contributeur anonyme
Performance environnementale

Comment peut-on croire que les gens sont dupes sur les intentions des politiques liées a ce pont. Pourquoi un viaduc alors que l environnement est un sujet important aujourd’hui…pourquoi ne pas réfléchir autour de circulation autre et bcp moins polluante.

goyot pierre
Autre

Bonjour,

Deux questions majeures sont posées lors de cette concertation :

Ce projet est-il opportun ?

Si les problèmes de circulation sont bien réels, un nouveau pont laissant la part belle aux véhicules particuliers, et au trafic de transit, n’est pas la solution.

Quels usages pour ce projet ?

Si un nouveau pont devait être construit, il devrait être exclusivement dédié aux circulations douces et transports en commun.

1. Ce projet est-il opportun ?

Plusieurs arguments sont avancés dans le dossier pour justifier la création d’un nouveau pont :

– L’insuffisance de structures traversantes pour relier le Val d’Yerres au pôle économique Orly-Rungis ?

Dans l’immédiat ce nouveau pont ne semble pas bénéficier à la majorité des actifs résidents du Val d’Yerres – Val de Seine qui travaillent notamment au sein du territoire et à Paris. De plus seuls 6% des emplois d’Orly et de Rungis sont occupés par des habitants du Val d’Yerres – Val de Seine, et 5% seulement des déplacements domicile-travail constituent des flux entre les deux rives de la Seine.

Par contre dans les prévisions, le trafic de transit demeure très important à l’horizon 2030 – de 31 % à 33% – aux heures de pointe.

– Le gain de temps de parcours sans et avec le projet à l’horizon 2030 ?

Le document de concertation n’indique pas auquel des trois usages retenus pour le futur pont, correspond ce gain de temps : Double sens de circulation intégrant les bus ? Double sens de circulation réservé ? Voie alternée ? Pour un projet dont la largeur varie de 14 à 21 mètres !

Surtout est ce que ce gain se maintient après 2030 ? Rien n’est indiqué en ce sens dans le dossier de concertation, d’autant plus que le pont entraîne un accroissement du trafic sur RN6 au Sud de Réveil Matin à Montgeron.

– Le projet retenu est un pont au niveau de Port-Courcel optimal pour relier le pôle d’Orly-Rungis au Val d’Yerres – Val de Seine ?

Les autres options à ce projet sont envisagées dans le dossier de concertation mais séparément et sans que soient étudiées leurs combinaisons. De plus le document de concertation n’évalue pas les options évoquées dans les précédentes études, notamment les trois scénarios prévoyant au moins : un nouveau pont, un réaménagement du pont de Draveil pour un usage multimodal et une politique très volontariste de développement des transports en commun.

Enfin ne faut t-il pas s’interroger sur la bien-fondé d’un projet faisant la la part belle aux véhicules particuliers, et au trafic de transit, alors que la société penche de plus en plus pour des solutions privilégiant les circulations douces et transports en commun, et les solutions alternatives : autopartage, télétravail, solutions pour relier les futures plate-formes multimodales comme le prolongement du tramway T7 à Juvisy-sur-Orge.

– « Une forte performance environnementale » ?

Aucune étude d’impact environnemental et sur la santé publique liée à la circulation de «15 000 véhicules par jour seraient amenés à utiliser la nouvelle liaison» n’est exposée dans le dossier de concertation.

Les caractéristiques de l’ouvrage retenu dans le projet ne sont pas précisées pourtant une étude précédente indiquait que: la principale difficulté technique réside dans le dénivelé d’environ 50 mètres entre les berges de la Seine et le haut du plateau d’Athis-Mons qui culmine à 80 mètres. Le tirant d’air à respecter sur la Seine et la nécessité d’arriver au sol coté rive droite font que le positionnement de l’ouvrage est en quelque sorte un problème à solution unique.

2, Quels usages pour ce projet ?

Si un nouveau pont devait être construit, il devrait être exclusivement dédié aux circulations douces et transports en commun, comme indiqué par le schéma directeur de la Région Île-de-France (SDRIF) : Le franchissement de la Seine entre Athis-Mons et Vigneux-sur-Seine doit être réservé aux circulations douces et aux transports collectifs.
De plus la faible différence dans le gain de temps de parcours entre véhicule particulier et transport en commun amène à se poser la question de la pertinence du projet pour les véhicules particuliers ?

Pour toutes ces raisons il me semble impérieux d’approfondir la concertation pour que les citoyens aient une vision plus globale du projet en incluant d’autres solutions (autopartage, télétravail, liaisons aux transports en commun) une combinaisons de plusieurs projet et en prenant d’ores et déjà en considération, les impacts des projets sur la santé publique et les attentes environnementales des citoyens.

Contributeur anonyme
Autre

Ce projet de viaduc est une aberration.

– De nombreuses études ont montré qu’augmenter le réseau routier ne désengorge pas le réseau existant mais ajoute du trafic supplémentaire. Ce 3e pont ne désengorgera pas les deux autres et ne peut donc pas être présenté comme une solution pour améliorer la qualité de vie et le trafic à Villeneuve St Georges.

– En revanche ce pont générera aussi bien côté Athis que côté Vigneux un trafic routier supplémentaire et les nuisances associées (bruit, pollution de l’air, dégradation du paysage). Et pas seulement au niveau des berges : car il faudra bien des routes pour mener au pont. Un axe routier élargi de type deux fois deux voies va donc couper Draveil-Vigneux, là encore avec les nuisances associées : dégradation du paysage, fermeture des commerces, paupérisation, bruit, pollution.

Pour faciliter les déplacements d’une berge à l’autre, il est nécessaire de privilégier les transports en commun et les modes de déplacements doux. Une passerelle de berge à berge (et non un viaduc passant au dessus du coteau d’Athis) accessibles uniquement aux bus, vélos, trottinettes et piétons, reliant la gare de Vigneux au quai de l’Orge à Athis, donnant accès aux habitants à de Vigneux et de Draveil à la ligne de RER C et aux bus athégiens menant vers le plateau, le T7 et l’aéroport.

GALVIER Jean-Marie
Autre

Côté Vigneux-sur-Seine, 2 tracés sont identifiés :
– 1 tracé pour rejoindre le diffuseur de la N6 au réveil matin,
– 1 tracé pour rejoindre le diffuseur de la N6 au centre commercial Valdoly.

Dans le premier cas, le tracé impacterait une zone industrielle déjà très dégradée (présences de garages, locaux industriels vétustes, etc..) et serait donc sans conséquence pour les quartiers résidentiels de Montgeron et Vigneux. De plus, le diffuseur existe et il y a de l’espace pour la création de la seule bretelle de sortie manquante de la N6 en provenance du SUD.
Il faudra tout de même veiller à bien gérer la signalisation routières des quartiers voisins afin de réduire le trafic parasite des personnes/assistant de conduite qui cherchent à contourner les embouteillages.

Dans le deuxième cas, il est inconcevable que le tracé longe le quartier de la Glacière en empruntant par la rue du Bac d’Ablon pour rejoindre le diffuseur du Valdoly. Il en résulterait une dégradation de la qualité de vie du quartier (pollution, bruit, embouteillages dans le quartier), des riverains au bord du projet et une dépréciation des biens immobiliers. De plus, il manque au diffuseur des voies d’insertion à la N6 vers le Nord et le Sud. L’échangeur complet serait à revoir.
Si le tracé vers ce diffuseur venait à être privilégié, la route d’accès au pont devrait obligatoirement passer par entre la voie ferrée et le centre commercial (rue du bourbonnais) afin de limiter au maximum les nuisances déjà nombreuses des quartiers résidentiels voisins.

Linet Sandrine
Multimodalité & efficacité

Personne ne veut de ce pont près de chez soit mais, vue l’état actuel de la circulation, il me semble indispensable. Ris, draveil, Villeneuve, ça ne suffit plus. Alors, il faut bien l’imposer quelque part !

Et plus on en discute et moins les travaux seront commencés….

DELOFFRE MARTINE
Multimodalité & efficacité

Bonjour,

J’aimerais revenir sur le thème de l’utilité du pont Athis-Vigneux et pour compléter mon premier message du 27 mai 2019.

On sait, grâce à de nombreuses recherches sur le trafic induit, que

« toute amélioration de l’offre de transport entraîne une réaction de la demande de trafic. Ce phénomène d’induction de trafic permet d’expliquer que l’augmentation de capacité d’une infrastructure de transport – par exemple d’une route – ne diminue pas la congestion de celle-ci, puisqu’elle attire de nouveaux usagers qui s’en étaient détournés du fait de l’encombrement. La métaphore de l’« appel d’air » est parfois utilisée pour désigner le trafic induit. »

Créer de nouvelles routes peut générer davantage d’embouteillages

En résumé loin de désengorger le pont de Villeneuve Saint Georges actuellement surchargés, la construction du pont Athis-Vigneux devrait mathématiquement amener une autre surcharge sans désengorger le pont existant.

Ce modèle mathématique que l’on appelle également « paradoxe de Braess » se vérifie également dans la situation inverse puisque, lorsque l’on ferme un axe routier, la congestion du trafic sur les zones adjacentes se réduit systématiquement.
Https://fr.wikipedia.org/wiki/Paradoxe_de_Braess

L’on peut citer les exemples de villes comme Stuttgard, New York, Boston, Séoul, qui ont toutes fait l’expérience de fermeture de routes et constaté l’amélioration du trafic.

L’on peut aussi s’appuyer sur les études des économistes/urbanistes et maître de conférence qui sont intervenus le 30 mai 2019 sur France inter lors de l’émission « Faut-il faire disparaître des périphériques urbains

· Frédéric Héran, économiste, urbaniste et maître de conférences à l’université de Lille 1
· Mathieu Flonneau, historien, maître de conférences en histoire contemporaine à Paris 1 Sorbonne, spécialiste de l’histoire des mobilités
https://www.franceinter.fr/emissions/le-telephone-sonne/le-telephone-sonne-29-mai-2019

Bien cordialement
Martine DELOFFRE
Collectif Climat Nord Essonne

Le Guene Nathalie
Performance environnementale

Je suis très surprise qu à l heure de la mobilisation autour de l écologie que des budgets importants puissent être votés. Un viaduc pour passer des milliers de voiture.,. plutôt qu un pont pour des transports en commun ou des moyens de circulation douce….

Contributeur anonyme
Multimodalité & efficacité

En venant d’Athis-Mons il serait judicieux de créer une voie de sortie pour les piétons et les vélos à vigneux juste après la Seine, ce qui faciliterait l’accès au Port aux Cerises et à la forêt de Sénart et les déplacements entre les lignes C et D.

PEREZ JEAN-MARIE
Performance environnementale

NON à un viaduc routier dans notre ville

A l’heure ou à Paris et ailleurs en France, on contraint de plus en plus la circulation automobile dans le but de diminuer la pollution, il est anormal de proposer un nouvel axe routier dans notre ville. Athis-Mons et ses habitants allons nous retrouver au centre d’un réseau routier : RN7 / Barreau orly / Liaison N6-

Enfermés au centre de ce triangle. Scandaleux et mortifère !

La pollution automobile est donc dangereuse à Paris et ailleurs en France et tolérable pour les athégiens?

Ou est dans ce projet : La notion de précaution d’usage ? Le Respect du cadre de vie des habitants ? Le souci de la santé des athégiens ?

Notre ville est dès aujourd’hui asphyxiée.La solution à un problème ne peut pas consister à rajouter un nouveau problème.

Le vrai problème d’enclavement de la rive sud de la Seine ne peut et doit pas déboucher sur une plus grande asphyxie de la rive nord.

Demain c’est un trafic entre autres de poids lourds les plus polluants qui viendront franchir la Seine à ce nouveau point.

Oui une solution existe qui peut faire l’unanimité : un franchissement de la Seine destiné à une offre de transport en site propre. Tout concourt à cette solution qui prend en compte les habitants de notre ville qui méritent d’être respectés et protégés!

Non à un projet d’un autre temps qui est une atteinte à notre environnement.Assez de discours moralisateur sur l’écologie. Oui à des décisions justes qui respectent chacun d’entre nous !

Claret Jean Philippe
Performance environnementale

1) L’impact de ce projet de pont serait dramatique pour les deux rives:
– pour le quartier de Mons (ses habitants et ses maisons de la fin du XIXeme)
– pour le parc naturel de Courcel, sa végétation & faune abondantes, son manoir.
Des deux cotés le projet détruira irrémédiablement des espaces encore préservés aujourd’hui.

2) le transport routier est de loin le plus polluant ; les riverains ne pourront pas supporter 15 000 véhicules par jour ….?!

3) parmi les autres options, la proposition 1 d’optimisation des ponts existants semble guère ambitieuse; ne serait-il pas plus facile de doubler l’un des ponts existants ?

Pacory PACORY
Performance environnementale

Je suis comme beaucoup obligé d utiliser ma voiture pour me rendre à mon travail. La galère est quotidienne et le flux à depuis 15ans un impact sur le repars qui se veut de plus en plus matinal. Les travaux aux alentours de l aéroport on supprime un sous terrain bien pratique entre Paray et Athis Mons. Le sas côté Athis Mons est catastrophique le matin. Augmenter encore le trafic sans penser à fluidifier le noeud sous le pont de la N7 serait donc une catastrophe. Le matin je mets environ 20 à 25min pour aller du Val d Athis vers le tunnel d Orly.
Faisons en sorte déjà de finir les travaux du T7 jusqu a Juvisy, et aménageont les abords du carrefour Athis Paray Orly pour que de ce côté ci d Orly nous puissions gagné en qualité de vie.
Arrêter les manipulations politiques pour valoriser la commune qui vous a portee au début, au détriment des Athegiens pour un coût exorbitant de travaux qui poussent encore un peu plus au tout voiture.
Les études lancées coûtent bien trop chères et risques encore d être arrêtées.
STOP au pont. GO au tram T7 vers la gare de Juvisy et GO à l aménagement du noeud pour le franchissement sous Orly vers Paris.

Cdl

Contributeur anonyme
Performance environnementale

Bonjour,

Tout d’abord merci de ce beau site qui malheureusement noie le lecteur sous la documentation, la vidéo est très bien réalisée et donne bien le contexte et les enjeux mais après quelques minutes ma question ‘où est le tracè de ce future pont ?’

Comme pour le réaménagement multi-nodale de la gare de Juvisy-sur-Orge où en réunion publique avait été présenté une vue aérienne avec une flèche grossièrement posée au dessus de la photo et où il nous a été expliqué que pour des raisons juridiques ou autres on ne pouvait présenter les schémas d’architecte, là encore, à l’heure des simulateurs de vol et autres vidéos 3D , où sont les projets de tracè qui poserait exactement le sujet de fond ‘où va passer ce pont’, car je ne doute pas une seconde que le tracé est connu au mètre près. Mais c’est peut être que je me suis perdu dans le site et que l’information existe bel et bien ? merci alors de la mettre en avant.

Au delà d’un intérêt collectif que je comprends dépasse le débat territorial Athégien, les habitants qui seront à l’ombre du pont sont en droit de connaitre:
– les impacts sur la pollution (qualité de l’air, déchets routiers liquides et solides, sonores…)
– l’impact immobilier sur les propriétaires dont les biens seront décotés (quelles indemnisations ?)
– Au delà des gains attendues sur la mobilité vers le pôle de Rungis, quels impacts locaux négatifs sur le franchissement du nouvelle axe routier

Cordialement,
B.G Athègien.

Contributeur anonyme
Multimodalité & efficacité

Nous avons beaucoup souffert dans cette ville sa nous ferait du bien j’espère que ça ne sera pas trop long

Contributeur anonyme
Multimodalité & efficacité

Rajouté des routes serait déjà bien avant de vouloir construire un pont qu’ont ne verra jamais la couleur

Contributeur anonyme
Multimodalité & efficacité

je connaissais vraiment pas l’existence de ce projet c’est un grand pas déjà moins sde pollution des routes plus fluide mais à épiant sous Sénart les transport en commun est l’une des choses qui fait mettre à jour avant tout ce là.

Contributeur anonyme
Multimodalité & efficacité

Une très bonne nouvelle mais c’est à prendre avec des pincettes depuis le temps qu’ont nous parlé de ce projet j’espère qui verra enfin le jour, ça va nous facilité la vie de tout les jours.

Contributeur anonyme
Innovation

Nous avons tout ce qui nous faut vendre du rêve au gens ce n’est pas bon

Contributeur anonyme
Multimodalité & efficacité

Ce projet est d’une bonne chose pour nous maintenant on attend de voir

Contributeur anonyme
Autre

Ce projet est faux sa fait 50ans qui devait ete mis en place

Contributeur anonyme
Multimodalité & efficacité

A épinay sous Sénart il y’a beaucoup de chose à faire surtout au niveau du transport.

Contributeur anonyme
Multimodalité & efficacité

Ce projet nous fait rêver mais n’a jamais était mis en place

Contributeur anonyme
Multimodalité & efficacité

Bonjour à tous

Je suis pour la réalisation du pont entre Vigneux et athis mons
Et pourquoi faut faire un pont assez large qui pourra accueillir les voiture , les piéton et les transports en commun
Cela ferais bcp de bien au deux rives
Car il faut comprendre que les habitant de là rive droite galère à se rendre sur la rive gauche et inversement
Ce qui ferais que y’aura pas plus de circulation ni sur l’an n6 ni la n7
Bien au contraire
L’es personne se rendant à rungis
N’auront plus besoin de se rendre à Villeneuve ou Draveil pour traverser
Cela diminuerais la circulation
Et sera bénéfique pour tout le monde
Je ne comprend pas l’es personne qui sont sois disant contre.
Car il suffit de réfléchir logiquement pour comprendre
Et pour ceux qui roule pas en voiture
Sachez que tout le monde n’as pas les mêmes horaire
Personnellement je suis obliger de sortir de chez moi à 5h45 pour commencer à 8h
Pck à partir de 6h on est mort
Et le soir encore pire
Réfléchissez logiquement au lieux de penser à sois même
Faut voir l’es chose tels que elle sont .
Ce pont nous permettrais vraiment de revivre
Et puis les week’end c’est pareille
Si on veux sortir faut s’y prendre très tôt ou très tard
Pck autrement on passe la soirée sur la n6

J’espere Vraiment que ce pont verra le jour
Ca fait beaucaup trop longtemp que on l’attend
Il est temp de passer au chose sérieuse et de le réaliser

Contributeur anonyme
Multimodalité & efficacité

Je suis totalement d’accord pour que ce nouveaux pont sois fait
Et ouvert à la circulation de voiture et deux roue
Je mets 1h30 pour aller travailler sur paris et 1h 30 pour rentrer
Au lieu de mettre 30min Max

On en a marre de ces bouchon

Ça fait trop longtemps que on attend ce pont

Bousquet Amélie
Performance environnementale

Je suis une habitante du quartier de Mons, rue Caron, maman de deux jeunes enfants qui fréquentent l’école du quartier (St Exupéry). Avec mon conjoint, nous avons acheté notre maison en 2013, attirés par l’ambiance « village » du quartier, par la vue sur la Seine ainsi que par la présence de nombreux espaces verts (rive gauche mais également rive droite puisque, de notre maison, nous avons vu sur la végétation présente sur l’autre rive).

Je suis extrêmement inquiète par ce projet de viaduc dit multimodal qui aurait pour conséquences de dégrader fortement nos conditions d’habitat et de vie: le viaduc passerait à quelques mètres de notre maison et de l’école de nos enfants, couperait notre quartier en deux et nombre d’espaces verts ne pourraient être préservés…

Mais surtout, l’utilité de ce viaduc routier n’est absolument pas prouvée: la circulation routière sur la rive gauche est déjà saturée, et la circulation sur la rive droite ne se verrait donc pas plus fluidifiée.

Aussi, la solution aux embouteillages doit être apportée par l’émergence de nouveaux modes de déplacement « verts » et non polluants, et en aucun cas par la construction d’un viaduc routier de franchissement de la Seine.

A ce jour, il n’existe même pas une piste cyclable pour passer d’une rive à l’autre…alors que partout, nous assistons au développement de l’utilisation des vélos, trottinettes électriques…

Il est également indispensable que la Région reste acteur sur ce projet car c’est elle qui doit garantir la cohérence des modes de transports. Un prolongement de la ligne 18 du métro ou l’instauration d’une nouvelle branche du T7 serait une solution bien plus percutante pour fluidifier les déplacements de la rive droite.

BERTHELOT André
Autre

La création de cette voie de communication utilisable par les voitures particulières et les transport en commun me semble absolument nécessaire. En heure de pointe, l’accès par le pont de Villeneuve saint Georges en venant d’Orly ville est saturé (30mn pour faire 1km), par Juvisy à Draveil le haut de l’avenue du Général De Gaulle est saturé, lL’axe Ris-Orangis/Montgeron est aussi saturé.

coton bernard
Performance environnementale

Je suis totalement contre ce pont destiné aux voitures , il faut améliorer les dessertes transversales par des transports en commun , utile à tous et extrêmement moins polluants , quitte à couter plus cher
c’est l’avenir pour nous et nos enfants
si ce projet de pont est maintenu , il doit être exclusivement reservé à des transports collectifs , piétons, vélos et véhicules électriques uniquement .

Contributeur anonyme
Autre

Aidez nous vous ne pouvez plus nous laisser dans cette galère, 1h15 minimum pour brunoy/Rungis c est épuisant,
Comme cette enquête pour tous travaux écoutez les utilisateurs les mieux aptes à vous répondre.
HELPPPPP

Contributeur anonyme
Autre

Quelques réponses aux remarques entendues le 4 juin à la réunion publique qui s’est tenue à Montgeron :

– un nouveau pont engendrera nuisances et surtout pollution pour les habitants d’Athis . Chacun souligne la proximité notamment d’une école à Athis où les élèves pâtiraient de la pollution .
Quelle solution propose-t-on pour les élèves des écoles , des deux collèges (Brassens et J. Macé) , du lycée Brassens , structures scolaires qui sont situées sur l’axe Villeneuve Saint-Georges- Orly (avenue Le Foll notamment) et qui sont déjà largement impactées par les couloirs aériens d’Orly ?
La santé des jeunes de Villeneuve le Roi est-elle plus robuste pour leur permettre d’échapper à la pollution ?

– prendre les transports en commun pour « désengorger » le bouchon de Villeneuve : j’habite Vigneux, j’ai travaillé pendant 4 ans à Villeneuve le Roi ; entre 30 mn et 1 heure pour faire 6 kms . La RN6 est surchargée, voire bouchée , à partir du Réveil Matin dès 6h45. Quant à suggérer de prendre le vélo pour faire les 6 kms, cela relève de la plaisanterie (ou du suicide) quand on voit la faible largeur du pont de Villeneuve et le nombre de camions .

– le pont de Villeneuve n’est pas adapté . Pour mémoire, le pont a été fermé à deux reprises ces dernières années , pour des travaux lourds . Même après ces travaux, il est parfois compliqué pour un bus et un poids lourd de se croiser sur ce pont.

J’étais , jusqu’à la rentrée 2016, proviseur du lycée – collège Brassens de Villeneuve le Roi . Parmi les raisons qui amènent des personnels enseignants et non enseignants à quitter ce lycée (situé alors en éducation prioritaire), on retrouve en priorité la question des difficultés à passer le pont de Villeneuve . Il s’agit de personnels résidant à Brunoy, Yerres, Vigneux, Montgeron , Valenton, Limeil…
Une intervenante a expliqué hier que « les habitants qui avaient choisi de s’installer à Montgeron, Vigneux etc connaissaient dès le départ les difficultés de circulation  » et pour résumer qu’ils n’avaient qu’à s’en prendre à eux-mêmes . On rappellera que pour certains secteurs (éducation par exemple) on ne choisit pas son poste , on rejoint le lieu où on est affecté !!!. En période de chômage, je ne vois comment on pourrait opposer un tel argument (il n’avait qu’à mieux choisir son lieu d’habitation) à un demandeur d’emploi qui trouve du travail à Rungis.!!! La liberté de choix , dans le cadre du travail, ne concerne qu’une faible part des actifs
F. KERMEN – 06 82 75 08 90 Ancien proviseur du lycée Brassens de Villeneuve le Roi , résidant à Vigneux

Posiere Sylvain
Multimodalité & efficacité

Bonjour
Je suis domicilié à Boussy-Saint-Antoine et travaille sur le MIN de Rungis. Je passe en moyenne 2H15 par jour pour faire les 45 km aller -retour de ce trajet, même en partant relativement tôt le matin (avant 6H30). Le franchissement de la Seine à Villeneuve Saint-Georges est le principal point de ralentissement. Un nouveau pont sur la Seine permettrait à l’ensemble des personnes dans ma situation de diminuer leur temps de trajet, et donc la fatigue liée au travail. Les répercussions sur l’efficacité professionnelle et l’équilibre personnel de chacun ne pourraient qu’être positives.
Je suis très favorable à ce projet et remercie les élus du département de s’être saisis de cette question.

Contributeur anonyme
Multimodalité & efficacité

Mais que l’on développe les transports en commun ! Où sont les projets en ce sens ? La voiture est « has been » le tram c’est demain 🙂

Contributeur anonyme
Innovation

Que c’est beau de voir apparaître un projet (et pourquoi 1 seul ????) qui ressemble à un projet du siècle dernier ! Et nous sommes gouvernés par ce type de dinosaures : effrayant non ?

Contributeur anonyme
Autre

J’invite tous les gens qui sont pour ce pont à venir découvrir la beauté du quartier de Mons, que cette artère de pollution de particules, sonore et visuelle traversera.

Les politiques devraient dépenser leur temps et NOTRE argent à créer des pôles d’activité sur la rive droite de la
Seine au lieu de l’investir dans le saccage d’un quartier verdoyant et prospère. Surtout dans le contexte actuel, où une liste écologique perce aux Élections Européennes, ce projet est une hérésie…

Vous habitez de l’autre côté de la Seine pour son cadre verdoyant et prenez votre voiture pour travailler sur Paris ou sur le pôle économique de l’aéroport d’Orly ? Vous voulez donc le beurre et l’argent du beurre ? Non, soyez moins égoïstes et laissez nous respirer, déménagez de notre côté et laissez mourir vos villes dortoir.

Nous n’acceptons pas d’être les victimes de l’incapacité de nos représentants politiques à créer de l’emploi sur la rive droite de la Seine.

Votre besoin de vous déplacer est donc plus importante que la santé et l’environnement… Cette dépendance à la voiture est aussi abjecte q’un père de famille alcoolique qui privilégierait sa bouteille à l’épanouissement de ses enfants.

Contributeur anonyme
Performance environnementale

Bonjour,
A l’heure où tous les voyants sont au rouge concernant la défense de notre environnement, de l’impact du CO2 sur nos vies, il est effrayant de voir un projet, qui va coûter un fric fou, détruire l’environnement et affecter ceux qui habitent dans les zones concernées, mis en avant
Est ce que ceux qui sont pour vont payer personnellement pour les dommages dû à la pollution entre autres (et maintenant on sait que les voitures électriques polluent autant que les autres) ?? Ok alors qu’ils signent un contrat les engageant ainsi que leur descendances en ce sens et je pense alors qu’ils n’auront pas une même vision

Contributeur anonyme
Autre

J’ Ai participé au débat d’hier soir; le pont le plus large possible doit être construit au moins 3 voies de chaque coté .
il sera très utilisé .

Une deuxième passerelle piétons n’est pas forcément nécessaire de ce fait,

Le raccordement près du rer D n’est il pas trop industriel?(parallèle au rer D), c’est ce qui se fait généralement en cas de zones industrielles.A moins qu’une future zone industrielle soit prévue

il faut faire intervenir un cabinet d’urbanisme, demander aux habitants de régler le problème est utopique
leur avis peux compter mais une étude urbanistique de spécialistes est nécessaire.
Il doit être pris en considération de schémas de circulation à l’échelle de la Région et du Département .
Des cabinets spécialisés dans la circulation ne sont pas suffisants.
Tenir compte des espaces libres est une bonne chose’jardins , déviations non utilisées etc…)
Faire une étude d’impact sur le jardin d’Athis Mons

Le développement de l’Est Parisien est en marche .

TISSIER FLORENCE
Performance environnementale

Bonjour,
Voici mon point de vue :
Un pont aurait du être construit depuis de nombreuses années, les villes de montgeron, et crosne (particulièrement la descente de la gare à Montgeron et la rue des vignes à crosne) étouffent sous la pollution et les nuisances sonores du flot de voiture constant de celles-ci qui choisissent de passer par cet itinéraire pour éviter VSG. La rue des vignes est bloquée tous les matins et les moteurs ronronnent sous les fenêtres des pavillons d’un quartier autrefois tranquille (quelle différence en 20 ans !).

Les travaux faits à VSG, n’auront servis à rien (je prends le bus tous les matins entre 7h00 ou 8h00) de Crosne vers la gare de VSG et bien tous les jours, les chauffeurs nous laissent descendre à pied pour passer par le parc autrement on mettrait 30 mn ! Descendre le parc NON ECLAIRE l’hiver quand il pleut, que ça glisse à cause des feuilles c’est hallucinant !

En bref, les bouchons inextricables de VSG qui font de nos petites villes à côté des itinéraires de délestages sont inadmissibles !!!

La question est maintenant de savoir où ce pont pourrait être construit puisqu’il y a des habitations un peu partout.

Cordialement.

Contributeur anonyme
Multimodalité & efficacité

Mesdames, messieurs les décideurs

j’habite le val d’Yerres, travaillais sur la zone d’Orly – Rungis

Mon épouse idem.

Trouvez vous normal,
– qu’une ligne de bus (La 8) reliant Orly aéroport a Villeneuve St Georges ne soit exploitée qu’avec une rotation toutes les 30 minutes, y compris en heure de pointe.

– Que le temps de trajet, pour relier le pole Orly au val d’Yerres soit au minimum d’une heure quinze par quelque moyen que ce soit, sans compter les encombres que les usagers subissent chaque jour (accidents de personnes, panne alimentation électrique et bien d’autres … )

Malheureusement, l’entreprise pour lequel je travaille, a choisi de délocaliser son activité, sur la nouvelle zone de Wissous où se construisent sur des centaines d’hectares, de nombreux entrepôts logistiques qui sont générateurs d’emplois, sans aucune solution transports en communs.

La solution est elle de déménager pour pouvoir bénéficier de ces emplois ?

je vous laisse imaginer les parcours du combattant pour des habitants du val d’Yerres voulant profiter des offres d’emplois de ce secteur géographique.

A l’heure, où nous parlons de transitions énergétique, de circulation douce, quelle autre alternative avons nous pour rejoindre ce bassin d’emplois , que la traditionnelle automobile qui est désormais la bête noire de tous, (pollutions, embouteillage, …)

Malheureusement, les infrastructures routières lourdes tels que autoroutes, nœuds routiers ne sont pas géographiquement sur la rive droite et ne deviendra que difficilement le choix d’installation géographique d’entreprises.

Nous serons toujours les vilains petits canards, qui venons polluer (avec tous les types de pollution) les riverains de la rive gauche

Il est vrai que l’implantation géographique des bassins d’emploi évolue, il faut faire évoluer les solutions de mobilités autre que le tout automobile.

Contributeur anonyme
Autre

Je pratique beaucoup le RER pour mes déplacements sur Paris. mais chaque fois que je dois passer sur la N7 pour revenir du Nord vers le Sud, je suis effarée de constater qu’il y a DEJA et TOUJOURS de longs bouchons aux abords d’Orly.

Y rajouter de la circulation supplémentaire me parait une ABERRATION énorme tant pour le déplacement que pour l’air que nous respirons, nous les riverains !

NON au pont !

Contributeur anonyme
Coût

Bonjour,

Je vous écris après avoir assisté notamment à la réunion publique organisée le 17 avril par la mairie d’athis-mons

Bien que résidant de la ville de Draveil, je tenais à participer à cette réunion où était présent le maire de ma ville, M. George TRON

J’ai appris beaucoup de choses comme notamment le coût estimé de ce pont entre 250 et 300 M°€, sachant que les projets pharaonique de ce type explose toujours leur budget initial

Mais par contre, il reste un grand mystère sur le coût des autres 49 solutions, dont : Tramway, téléphérique, métro, tunnel…..

Dans tous les cas d’un point de vue pollution le pont envisagé par le département de l’Essone arrive loin devant, d’ailleurs cette solution du pont sort-elle vraiment de brillants ingénieurs ? car nos aïeux et ancêtres du moyen âge auraient pu avoir la même idée

Nous sommes au 21 ème siècle avec des technologies de pointes (voyage sur la lune, tunnel sous la manche….) mais pour traverser la seine la SEULE solution serait un pont…..

Pour finir, comme l’a dit le maire de ma ville, pourquoi transférer les problèmes des autres villes sur la seule ville d’athis-mons

Rien est logique dans ce dossier, où peut-être la logique des choix politique…..

Trouvons une solution seine, digne, économique et écologique

Nous avons en France de fantastique ingénieur, faisons appel à eux et à leur potentiel inépuisable de connaissances

Très cordialement,

BETTAT KAMAL
Performance environnementale

Bonjour,

J’ai une question simple, à l’heure où les continents, les pays, les régions, les villes….du monde entier cherchent à limiter la pollution, Pourquoi le département de l’Essone veut faire construire un pont afin de faire rouler camions et voitures ?

La France a accueilli l’année dernière la COP21 et tous les plus grands chefs d’états avec un discours fort de notamment Emmanuel Macron, président de la république française, sur notamment la nécessité de laisser une planète propre à nos enfants

J’habite Athis-mons qui n’est déjà pas préservé de la pollution avec la N7 et l’aéroport d’Orly, et le département a comme projet de ramener encore plus de voitures via un pont qui traverserai la Seine et ceux à un endroit stratégique……à une dizaine de mètre de l’école St Exupéry qui accueille presque 300 élèves de la maternelle à la primaire

Pour ne rien vous cacher mes 2 petits garçons y sont scolariser, je ne comprends pas l’obstination de la région pour venir remplir tous ces fragiles poumons de particules fines tout au long de leur journée de classe et encore plus durant leur jeux à la récréation

Je le dits bien fort, c’est une HONTE

Si ce projet aboutit, vous en serez les responsables en tant que personne morale et je mettrai en justice chacun des décisionnaires

A vous de me croire ou non, mais si vous avez des enfants vous savez de quoi on est capable pour eux, vous devinerez donc aisément la motivation qui sera la mienne

Ne réfléchissez pas trop et essayer d’avoir juste du bon sens….

cordialement,

Contributeur anonyme
Multimodalité & efficacité

Il est étrange que dans les projections citées dans le projet de concertation, la réduction du trafic annoncée n’est que de 15%, alors que la création d’un nouveau pont augmenterait mathématiquement de 50%. Il n’est pas possible de donner un avis positif à ce projet en regard de cette petite diminution de trafic vis à vis de l’investissement annoncé très important (investissement qui pourrait être plus important qu’annoncé car il n’est pas annoncé si le montant ne concerne que le pont ou les infrastructures annexes (amélioration des routes aux alentours de ce pont). Empruntant souvent le pont de Draveil et celui de Villeneuve Saint Georges, le pont de Draveil n’est que très rarement engorgé et celui de Villeneuve ne l’est que par heure de pointe (beaucoup de zones en Ile de France sont plus saturées et ne font pas l’objet de tels projets).

Quid de l’impact environnemental sur les populations et les zones impactées, surtout que le projet est très proche d’écoles par exemple? Ceci n’est pas abordé de manière adéquate. A l’heure ou tout le monde reconnait qu’il faut limiter les émissions polluantes et aider les habitants à circuler autrement (transports en commun, voitures électriques, covoiturage …), un tel projet est un non sens écologique. Chose identique pour les impacts autre qu’environnementaux (expropriation? congestion durant la réalisation du pont? Accidentologie?)

Il est intéressant de voir que les points négatifs pour l’optimisation des ponts de la 1ère Armée Française
et de Villeneuve-le-Roi peuvent être parfaitement transposables à ce nouveau projet

BICH Jean-Claude
Coût

Excellent idée. Je suis né en 1953 et mon père, alors que j’avais 10 ans me dit : il y a un projet d’un nouveau pont sur la Seine. Nous habitions Brunoy.
Il aura fallu du temps que la réalisation s’opère !

agrinier alain
Performance environnementale

Je suis pour la priorité absolue pour les transports en commun .

Il faut trouver d ‘autres solutions qu’un pont routier pour les gens qui vont travailler à Orly et Rungis

Contributeur anonyme
Multimodalité & efficacité

A l’heure de la remise en question des déplacements individuels, ce projet n’a plus sa place.
Améliorez les transports en commun.
Augmentez les places de parking dans les gares en les réservant aux voyageurs munis de billet.
Développez des zones d’emploi là où habitent les gens.
Investissez l’argent des contribuables dans des infrastructures utiles et qui apporteront un gain en qualité de vie.
Favoriser un pont routier c’est favoriser l’automobile et la pollution.

ARBEY DANIEL
Multimodalité & efficacité

L’ESSONNE est actuellement coupée en deux entre l’EST et l’OUEST .Le seul axe structurant est la FRANCILIENE
Il faut rapprocher le VAL D’YERRES d’EVRY et de MASSY

Les axes routiers ou de mobilités diverses sont satures

Avec des protections phoniques créons enfin ce nouveau pont sur la seine au niveau d’Athis pour les différents usagers;voiture-bus-velos-motos-pietons

Lecas Gérard
Autre

Ce projet n’est pas nouveau et s’il n’a jamais abouti, c’est qu’il y a une raison : il s’est heurté à chaque fois à un problème évident et incontournable : la nouvelle voie, quelle qu’elle soit, aboutirait à l’entrée du tunnel d’Orly, côté sud, sur la N7; voie routière qui souffrait déjà à l’époque d’un engorgement radical aux heures de pointe, qui ne s’est évidemment pas arrangé aujourd’hui. Les chiffres produits par les études de l’époque étaient sans ambiguité et ils ont en grande partie contribué à l’échec logique des projets; Il faut que les habitants de la rive droite comprennent que ce viaduc ne résoudrait en rien leurs problèmes de circulation pour se rendre sur la zone d’Orly et les chiffres qu’on leur présente sont inexacts car tronqués de cette donnée essentielle. Ils se retrouveraient bloqués sur ce viaduc par un des plus gros bouchons d’Ile de France. De plus, il est démontré par beaucoup d’exemples que toute nouvelle voie de circulation dans une zone à forte densité attire comme un aspirateur le flot des véhicules. Beaucoup d’automobilistes ou de camions voulant par exemple rejoindre la A86 préféreront emprunter cette voie plutôt que de continuer jusqu’au carrefour Pompadour.
Je ferais remarquer que cette demande d’amélioration du trafic est issue exclusivement de la rive droite. Sur la rive gauche, personne ne demande à passer de l’autre côté. Dans cette optique, il parait logique de traiter le problème d’abord sur le plan local. Une solution avait été jadis envisagée : une déviation de la N6 qui permettrait d’éviter le pont de Villeneuve pour les véhicules remontant vers Paris. Ce projet a été enterré, pourquoi ? Parce que le maire de Montgeron de l’époque s’y est opposé, au prétexte qu’il fallait démolir quelques pavillons sur son territoire. A bon entendeur…
Comme beaucoup d’intervenants l’affirment, il n’y a pas aujourd’hui d’autre solution d’avenir que le transport en commun. Si le conseil départemental consacrait les 120 millions qu’il veut dépenser à financer la prolongation de la ligne de métro 18, cela ferait certainement avancer les choses.

Contributeur anonyme
Coût

Un nouveau franchissement permettrait évidemment de désengorger la N6 et permettrait un accès plus rapide pour les communes de brunoy et YERRES notamment

Contributeur anonyme
Autre

Déplacer les problèmes vers une autre ville ne résoudra rien. Si on y ajoute les nuisances, les coûts et l’empreinte carbone des travaux le projets me paraît particulièrement mal venu.

Contributeur anonyme
Multimodalité & efficacité

Ce projet nous fatigue depuis des années

Contributeur anonyme
Multimodalité & efficacité

Je pence que c’est la solution sa fait quand même 50ans que le projet devait commencer.

Bardin Françoise
Multimodalité & efficacité

Progrès car franchissement compliqué, pas assez et beaucoup de monde

Contributeur anonyme
Innovation

C’est très dificile de ce rendre au travail quand on habite Montgeron.

Contributeur anonyme
Multimodalité & efficacité

Je pense que le projet ne serre a rien .

Contributeur anonyme
Multimodalité & efficacité

Aide la ville à être plus accessible dans un futur proche.

Contributeur anonyme
Autre

C’est le bordel
Franchissement impossible
Trop dangereux

Contributeur anonyme
Performance environnementale

Un pont pourquoi pas, mais certainement pas un pont routier, c’est ridicule et tourné vers le passé, à une époque où le prix de l’essence augmente régulièrement, ou le taux dioxyde explose, ce projet est abherent. Ce pont pourrait être une simple passerelle piéton et vélo ou bien uniquement réservé au passage de transport collectif (ex TRAM). Et ne parlons pas du tracé, comment détruire un des rares coin vert !
Dernier point : Je suis assez surprise qu’aucune rencontre ne soit prévue sur Ablon sur Seine, ils seront autant concernés que les habitants d’Athis-Mons

Contributeur anonyme
Performance environnementale

Assez de bouchon et de pollution comme cela!!
Arrêtez d’investir autant d’argent pour à la finale avoir plus de bouchon.
non merci

Contributeur anonyme
Performance environnementale

Bonjour,

Merci avant tout pour le travail effectué sur cette concertation publique.

Cependant, serait-il possible de nous expliquer clairement avec des études techniques, financières et environnementales, en quoi le pont ne générera pas d’impacts environnementaux ? (En évitant le tout va bien dans le meilleur des mondes).

Je ne pense qu’aucune études ne peut signifier que le pont :
– Générera une musique douce.
– N’engendra pas de bouchons supplémentaires sur Vigneux et Athis-Mons. A noter que lorsque l’on créé une voie routière en Ile-de-France, elle est rapidement saturée comme les voies autours. (déplacement du problème, on part tous à la même heure…)
– Assainira l’air ambiant, en plus proche d’établissements accueillant nos enfants c’est mieux.
– Sera totalement intégré dans le paysage.

Venez cher Élus regardez de plus près les bords de Seine de Vigneux et d’Athis-Mons, et regardez nous ensuite en face en nous expliquant que le pont n’engendrera pas d’impacts environnementaux importants.
J’espère qu’un jour un tel projet touchera vos proches, évitons si possible de nos jours d’écraser le bien être des voisins pour le sien.

Je comprends les bouchons, la fatigue, la perte de temps empruntant l’A86 depuis de nombreuses années, aucuns aménagements n’a changé les choses. Regardons plutôt pour une offre de TRANSPORT EN COMMUM adaptée. A quand un troisième pont lorsque Paris décidera de transférer le trafic en banlieue.

Bonne journée et bon avenir à tous.

Contributeur anonyme
Performance environnementale

Selon une étude de l’Insee publiée lundi, les admissions aux urgences pour affections aiguës des voies respiratoires augmentent significativement lorsque les transports en commun sont en grève.

Le constat est inquiétant. Une nouvelle étude de l’Insee, publiée lundi 27 mai, vient confirmer les effets néfastes de la pollution de l’air liée au trafic automobile sur la santé humaine. Pour parvenir à ces conclusions, des scientifiques ont mesuré le taux de concentration de monoxyde de carbone dans l’air les jours de grève dans les transports en commun.

La qualité de l’air a été évaluée sur 91 journées de mouvements sociaux entre 2010 et 2015. Cette méthode permet d’isoler les variations de pollution de l’air uniquement attribuables au trafic routier. Ces jours-là, les habitants des villes prennent davantage la voiture et les temps de parcours sont par conséquent plus élevés (« de 7% en moyenne », précise l’étude).

Deux faits ont alors été constatés : l’air est plus pollué et les pathologies respiratoires sont « significativement » plus nombreuses.

Davantage d’admissions pour des maladies des voies respiratoires…
L’expérience se concentre sur les dix plus grandes aires urbaines françaises : Paris, Lyon, Marseille, Toulouse, Bordeaux, Lille, Nice, Nantes, Strasbourg et Rennes. Les jours de grève des transports, les hôpitaux de ces villes ont vu les admissions aux urgences augmenter « significativement » pour des affections aiguës des voies respiratoires supérieures : des cas de pharyngites, laryngites, maux de gorge… On compte ainsi +0,3 d’admission par million d’habitants.

Le lendemain de ces épisodes de pollution, la concentration en particules fines augmente dans l’air ainsi que les passages aux urgences pour « anomalies de la respiration » (+0,2 par million d’habitants). De quoi conclure scientifiquement « à l’effet néfaste, à court terme, de la pollution automobile sur la santé respiratoire », note l’étude.

… vous comprendrez dobc poyrqyoi je suis contre!

Contributeur anonyme
Performance environnementale

Je suis contre un nouveau pont!
Des contributions qui nous donnent leur trajet pour dire c’est bouché… D’accord et que se passera-t-il ensuite commme à chaque fois : A86 elargie a plusieurs reprises et que constate-t-on: une fluidité du traffic quelques mois puis de nouveaux des bouchons car le traffic se deplace sur cet axe!
Arretez de vous voiler la face, vous croyez arriver plus vite à votre travail et bien non, encore plus de bouchons, de pollution et de véhicules à venir.
C’est contre productif ! Mieux vaut mettre cet argent dans le développement des transports en commun, le développement de pistes cyclables sécurisées, de voie douces…
Arretons de promouvoir notre propre asphyxie !

Roedinger Eleanor
Performance environnementale

Quel projet néanderthalien ! Alors que nous devrions changer nos habitudes face aux changements climatiques, que toutes les villes du monde s’adaptent à ces changements en développant les transports en commun, voilà des politiques du moyen-âge prêts à dépenser les fonds publics pour créer encore plus de pollution ! Mais on marche sur la tête !
Que monsieur Durovray s’occuper de développer les transports en commun à Vigneux, Draveil et Montgeron, ils sont pitoyables, jamais on ne croirait que nous sommes à une dizaine de kilomètres de Paris avec des bus des années 80 et une fréquence de villages au fond de la Creuse. Ce dont nous avons besoin c’est d’un métro.Pourquoi ne pas prolonger la 14 depuis Orly plutôt que de faire un pont automobile ?

Contributeur anonyme
Multimodalité & efficacité

J’espère que ce sera prolongé par une 2*2 voies dans la vallée de l’yerres sinon ça n’a pas de sens.

Contributeur anonyme
Multimodalité & efficacité

Bonjour et merci.
Le Paradoxe de Braess et les projets routiers dans le monde nous montrent que pour réduire les bouchons, faut augmenter la proportion des déplacements en transport en commun et en vélo : qui prennent très peu de place pour transporter beaucoup de monde au m2.
Bon, comment augmenter la part des transports en commun et du vélo électrique, sans construire des franchissements de Seine dédiés/ réservés aux transports en commun et au vélo ?
Souhaitons nous *réellement* réduire les bouchons ?
Ou juste aspirer toujours plus de voitures engluées ?
Tant d’argent pour tellement de bouchons, c’est l’angoisse.

DESBOIS Romain
Multimodalité & efficacité

Je pense qu’il faut au moins deux ponts supplémentaires entre Juvisy et Villeneuve St Georges , pour réduire l’impact écologique et visuel, est-ce qu’il serait possible que celui près de Juvisy soit contre l’ouvrage d’art de la ligne D qui traverse la Seine? le deuxième je pense serait bien placé juste après la gare de VSG de façon que les deux ponts encadrent la gare.

Contributeur anonyme
Performance environnementale

Plus que nécessaire!!!!

DELOFFRE MARTINE
Performance environnementale

Bonjour,

Alors que l’heure est à la préservation de la biodiversité, que chaque parcelle d’espace vert en ville est primordial pour garder l’humidité, indispensable lors des canicules, et capter le carbone, que toutes les études de santé montrent que les enfants ont de plus en plus de problèmes respiratoires dus à la pollution (gaz d’échappement des voitures, particules fines,…) le département de l’Essonne s’entiche d’un projet pharaonique, destructeur et inutile : un pont 2 fois 2 voies pour camions et voitures principalement (15 000 véhicules/jour).

Pharaonique :
Il s’agit bien d’un viaduc et d’une saignée dans des sous bois et jardins du coteau entre la Seine et la rue Schuman à Athis-Mons. Le coût encore très approximatif devrait être très important (150 M€) si le projet du tunnel devait être retenu.
Dans le cas inverse, la hauteur de l’ouvrage s’apparenterait à celle d’un viaduc.

Destructeurs :
Cet espace vert recèle des espèces rares végétales et animales dont beaucoup sont protégées au Jardin Paul Jovet : Triton palmé, crapaud accoucheur, Tulipa Sylvestris, sequoia deux fois centenaire,…
Les habitants s’y promènent en toute quiétude et apprécie ce lieu insolite en région parisienne.

Inutile :
On sait, grâce à de nombreuses recherches, que toute nouvelle construction d’infrastructure routière, loin de désengorger des axes existant surchargés, ne règle aucun problème de trafic et ne fait que doubler le flux de voitures, occasionnant ainsi un appel d’air et une incitation pour les habitants à utiliser encore plus leur véhicule.

Voici, donc un projet qui va détruire l’environnement, mettre en danger la santé des enfants (école Saint Exupery à 150 m du lieu prévu), doubler les nuisances d’une région bien surchargée en pollution sonores et de l’air, coûter très cher et certainement devenir rapidement obsolète parce que les conditions de vie et de déplacement auront drastiquement changées dans 10 ans, ainsi que les élus favorables au projet le répètent à chaque réunion.

Les scientifiques du GIEC, de l’ONU, de l’IPBES tirent la sonnette d’alarme « … Autrement dit, les objectifs pour 2030 et au-delà ne pourront être atteints que par un changement transformateur dans les domaines de l’économie, de la société, de la politique et de la technologie. » https://www.notre-planete.info/actualites/2693-rapport-IPBES-biodiversite.

Messieurs et Mesdames les Elu.e.s réagissez, ne vous rendez pas responsables de ce projet. Soyez porteurs d’autres solutions moins destructrices, plus innovantes et qui font appel aux aspirations de bien vivre et de santé des habitants.

Avec mes remerciements
Bien cordialement
Martine Deloffre

Contributeur anonyme
Autre

Bonjour,
Il me semble que le tracé traverse des zones soumises à l’approbation des bâtiments de France, une zone « sites et monuments naturels (sites inscrits) », des zones « espace vert à protéger » et il passe juste à coté du château de Port-Courcel. Est-ce que le tracé proposé a été validé par toutes les autorités compétentes???

Contributeur anonyme
Innovation

Pour.
Mais uniquement pour piétons (y compris les personnes à mobilité réduite) et les vélos. Cela permettrait de limiter le coût (je suppose que les contraintes techniques sont moins exigeantes) et ce serai vraiment innovant.
Toutes les personnes du bassin ayant besoin d’utiliser ce pont pour rejoindre leur lieu professionnel pourraient le faire.
Et ce pont pourrait devenir le point de départ du plus large « piétonisation » de la region.

Contributeur anonyme
Multimodalité & efficacité

Ce projet envisagé depuis longtemps a été fort heureusement abandonné!
Sous prétexte d’une liaison est-ouest, il s’agit en fait de pallier aux insuffisances de 50 années d’errance des élus de Villeneuve-saint-Georges qui n’ont pas su désengorger la N6.
Votre proposition paraît séduisante pour de nombreux automobilistes athégiens qui seront tentés de rallier Paris par la rive droite, au risque d’engorger davantage VLSG et les communes limitrophes…
L’argument est-ouest s’avère être une tromperie au profit d’une liaison sud-nord déguisée!

GABBANELLI FABIENNE
Performance environnementale

Un nouveau pont sur la Seine dédié aux voitures est un non sens au 21ème siècle.
Dans un contexte où nous devons réduire l’usage de la voiture pour des questions écologiques et sanitaires (des millions de décès dus à la pollution atmosphérique), il faut dédier ce nouveau pont, s’il doit être construit, aux circulations douces : piétons/vélos et aux transports en commun.
De plus dans un contexte budgétaire restreint, il y a sûrement d’autres projets à valoriser plutôt que la construction d’un nouveau pont à 1 million d’Euros avec augmentation des émissions des gaz à effet de serre.
Il est aussi urgent également de développer le télé travail quand c’est possible.

Tarkali Bernard
Performance environnementale

Bien sûr, nous devons changer nos habitudes de vie à l’échelle globale, etc… Mais ce n’est pas en créant des bouchons monstrueux également sources de pollution, en plus de dégradation réelle du niveau de vie des gens devant aller et revenir de leur lieu de travail que l’on va faire verdir la planète…
S’opposer à la création d’un nouveau pont qui aurait du être construit il y a bien longtemps est dogmatique.
La fluidité qu’il apportera annulera déjà pour beaucoup les émissions de véhicules au ralenti pendant des trjets redus très longs.

RITTLING Jérôme
Multimodalité & efficacité

Bonjour,

Avant de penser à mettre en place un pont sur la Seine, il serait préférable d’enrichir l’offre de transports en commun (bus), et d’améliorer les liaisons douces (pistes cyclables).
De plus, il faudrait également penser à négocier avec les entreprises et les administrations à décaler les heures de prises de services ou de fin de services des salariés ou fonctionnaires (en décalant d’1 heure), cela permettra de désengorger la circulation et de se rendre compte que le réseau routier est suffisant pour absorber le flux de voiture.

Si un pont est toutefois mis en œuvre, alors il faudrait mettre en place une liaison dédiée uniquement aux transports en commun et aux circulations douces sur celui-ci.

L’avis des habitants de Vigneux et d’Athis-Mons doit être principalement pris en compte.

martin-carmagnac Anne-Marie
Performance environnementale

Bonjour

Au moment ou l’on se cesse de nous dire qu’il y a urgence climatique, la première des questions que nous devons nous poser, c’est celle de l’utilité d’un tel pont par rapport à cette urgence

En effet le nombre de voiture ne cesse de croitre et vont à l’encontre des recommandations de tous les experts, scientifiques et politiques écologiques

Oui nous devons apprendre à modifier nos comportements mobiles
oui nous devons privilégier les transports non polluants

je remarque que les pistes cyclables ne sont pas prises en compte comme cela devrait être une des priorités dans notre département

j’en veux pour exemple la ville de Bordeaux (tram. pistes cyclables) qui a ainsi modifier en profondeur le comportement des usagers

Il faut plutôt réfléchir au développement des transports en commun au détriment de la voiture

bus PROPRES, train, piste cyclables, …….

Sur le pont de Draveil une intervention des citoyens tentent sans y parvenir à faire en sorte que le vélo se développe
A ce jour les réponses non négatives car on y oppose le cout de l’opération alors que votre projet aura un coût phénoménal avec de graves conséquences sur l’environnement.

c’est suite à cette réflexion que je considère que ce que nous demandions depuis des décennies est proposé au moment ou des cris d’alerte sont entendus

pour moi PLUS question de participer à ce projet

NOUS DEVONS APPRENDRE AUX CITOYENS A MODIFIER LEUR COMPORTEMENT;

Anne marie MARTIN-CARMAGNAC

Facca Eliane
Innovation

j’ai oublié (dans le questionnaire en ligne): de quelle innovation parle-t-on ? je ne vois aucune innovation dans un projet de pont pour faire passer des voitures…!
Et je maintiens, sans être expert financier pour autant, que le coût annoncé est une blague, sans fondements technologiques.
Il conviendrait que nos élus, y compris au Conseil Régional, se posent les bonnes questions – y compris sur le défi des transports posé à une région densément peuplée, et des questions qui répondront au futur (la réalisation d’un projet de franchissement de Seine étant d’un ordre de grandeur supérieur à la décade…)

Contributeur anonyme
Performance environnementale

Je suis contre un nouveau pont!
Des contributions qui nous donnent leur trajet pour dire c’est bouché… D’accord et que se passera-t-il ensuite commme à chaque fois : A86 elargie a plusieurs reprises et que constate-t-on: une fluidité du traffic quelques mois puis de nouveaux des bouchons car le traffic se deplace sur cet axe!
Arretez de vous voiler la face, vous croyez arriver plus vite à votre travail et bien non, encore plus de bouchons, de pollution et de véhicules à venir.
C’est contre productif ! Mieux vaut mettre cet argent dans le développement des transports en commun, le développement de pistes cyclables sécurisées, de voie douces…
Arretons de promouvoir notre propre asphyxie !

Christophe HEBERT
Autre

Bonjour,

La question n’est plus de savoir si l’on doit faire un nouveau pont, mais dans combien de temps il sera réalisé?

Car nous sommes fatigués, des projets qui n’aboutissent pas (40 années de réflexion et d’études!!!!).

Et si le projet est validé, ne faite pas longuerie les riverains avec des travaux échelonnées sur X années (pour des raisons budgétaires à planifier ou bien une stratégie électorale!!!).

Alors, il est URGENT D’AGIR!!!

Contributeur anonyme
Performance environnementale

Le problème n’est pas La Route, c’est La Voiture.
Si l’Homme ne change pas rapidement ses habitudes quotidiennes, dans 80 ans l’espèce humaine sera en voie d’extinction selon F. Vargas (phrase exacte: « Ce système obsolète et mortifère nous a menés dans cet abîme qui menace l’humanité d’extinction d’ici 80 ans »).
Il est impensable de prévoir un projet qui va favoriser l’utilisation d’un véhicule par personne. Ce n’est ni écologique, ni économique (d’autant plus avec l’augmentation constante du coût du carburant).
La solution la plus rapide à mettre en place et la plus écologique est la mise en place de transports en commun efficaces (1 véhicule transportant plusieurs personnes, différentes lignes, fréquence suffisante).
Il est temps, M. et Mme les politiciens, de penser à l’échelle globale et non plus à l’échelle locale.
Ce projet est une hérésie environnementale.

Contributeur anonyme
Performance environnementale

Oui il y a des bouchons comme dans toute l’ile dd France et encore plus de ponts ou de routes n’est pas la solution.
Toutes ces voitures avec un seul conducteur, si chacun prenait 1 passager, 2 fois moins de traffic et 2 fous moins de bouchons!
On meurt chaque jour de la pollution ! Ca suffit!
Privilégions les déplacements non polluants: transports en commun, vélos…
Arrêtons ces projets dépassés et trouvons des solutions innovantes.

Contributeur anonyme
Multimodalité & efficacité

Totalement pour la construction de ce pont, il est évident et urgent de désaturer VSG, qui est un énorme point noir à traverser. La seule alternative acceptable aurait été de prolonger la 18 vers Vigneux ou VSG, mais ça risque de prendre un temps fou… Donc oui au pont, cessons de tergiverser et lançons enfin ces travaux tant attendus !

Contributeur anonyme
Autre

Il faut évidemment permettre aux habitants de la rive droite de la Seine de passer facilement, efficacement, sur la rive gauche, et réciproquement. Mais pourquoi perdre du temps avec un projet routier qui ne verra le jour, au mieux, que dans une quinzaine d’années, (voir plus si recours etc.) alors qu’aujourd’hui déjà les mobilités changent en raison des coûts et de la pollution générée par la voiture. D’ici plus de 15 ans les mobilités auront encore évolué et ce pont, nouveau-né, sera déjà dépassé de 30 ou 40 ans !

Un franchissement routier serait catastrophique écologiquement, déverser des milliers de tonnes de béton et de bitume sur des zones naturelles. De plus, cela créerait un appel d’air pour les voitures alors qu’aujourd’hui tout est mis en œuvre pour lutter contre la pollution. Tout ça dans une zone déjà saturée (A6 / N7), non seulement Villeneuve Saint Georges resterait saturé, tout comme Athis, mais on créerait encore plus de circulation.

Il faut donner des alternatives à ceux qui prennent leurs voitures, moins il y aura de voitures sur la route et plus ceux qui sont obligés de la prendre rouleront mieux. Ces alternatives existent, L’autopartage, L’amélioration des réseaux routiers existants, Un téléphérique (qui selon le directeur de l’aéroport d’Orly ne serait pas embêtant pour les avions) ou autre ? (Cf. projet de téléphérique entre Villeneuve Saint Georges et Créteil – 4,5 km de lignes aériennes qui permettraient de relier les 2 ville en 17 minutes, 132 millions d’€, 1.200 personnes par heure et 10.000 personnes / jour environ), Des combinaisons parking/ transports (avec de la place déjà existante rive droite et rive gauche pour accueillir ces parkings), Le vélopartage, Transports en commun, Circulations douces, Développement du covoiturage……

MEDAILLE MARTINE
Multimodalité & efficacité

Bonsoir, Je suis Brévannaise et je suis POUR la création d’un nouveau pont pour désenclaver le pont de Villeneuve st Georges !

Notre ville est complétement saturée car les essonniens rempruntent les axes du centre-ville et les quartiers pavillonnaires aux alentours, pour rejoindre l’A86 ou Créteil. Le matin il faut jusqu’à 30 mn voire 45 mn pour y arriver, pour une distance de 6 km !

La qualité de vie des habitants en Région Parisienne est devenue très très difficile, les temps de trajet domicile-travail ne fait qu’augmenter. Il est grand temps de faciliter les axes routiers entre les 2 rives. Évidemment, il faut réfléchir aux liaisons douces et développer les transports en commun pour préserver l’environnement.

Contributeur anonyme
Multimodalité & efficacité

un pont, peut-être! mais un viaduc, pourquoi? (problème d’égo?)
Un pont relie une rive à une autre, il n’est pas censé coupé un quartier du reste de la ville.
Pourquoi ne pas proposer un pont du type pont Charles de Gaulle (entre gare d’Austerlitz et gare de Lyon) qui est assez beau pour un pont récent et assez large pour y faire circuler voitures, cyclistes et piétons.
Mais cela ne résout pas les problèmes de pollution atmosphérique dues au gaz d’échappement des voitures.

Cressaut Claude
Performance environnementale

Pendant qu’à Paris, certains suppriment les voitures de ponts pour faire une allée verte (pont d’Iéna du Trocadéro jusqu’à l’Ecole militaire), il y en a qui en banlieue veulent des ponts pour augmenter les pollutions. Bravo Monsieur DUROVRAY.
Pourtant Madame la Maire de Paris n’est pas connue pour ses bonnes décisions au point de vue circulation dans Paris.
Demandez aux usagers (taxis, bus, livreurs et beaucoup d’autres).

A BON ENTENDEUR SALUT.

Contributeur anonyme
Multimodalité & efficacité

Bonjour les gens dans les bouchons !

Je suis à 100 pour cent pour ce pont !

A noter que depuis la fin du 19e siècle les anciens parlaient déjà d’un pont à réaliser à cet endroit..

C’est le moment!

C’est moins de trajet à faire donc plus écolo..

Venez voir Draveil centre le matin et le soir…

Des voitures et du stress..

Bien à vous

Demogeot Gerald
Autre

Il est indispensable de prendre en considération les détournements et accroissements de flux en amont et aval.
A cet égard la traversée de Brunoy par la RN6 (sur plus d’un kilomètre entre forêt de protection » et zone urbaine (dont collectifs et projets immobiliers) sera directement impactée (à l’image du déplacement du « bouchon » de la Croix-de-Villeroy pendant et après les travaux d’aménagements du carrefour avec RD33). A défaut de comptages récents publiés il passe déjà au coeur de la zone de Brunoy soit place de la Pyramide (MH et « entrée de ville ») environ 42 000 vehicules/jour dont 10% de poids-lourds. La construction d’un nouveau pont facilitant le transit à hauteur de VSG ne peut qu’attirer vers la RN6 de nouveaux flux donc nuisances (bruit, pollution par les gaz de combustion et risques ( que la transformation en « boulevard urbain » ne saurait éliminer

Contributeur anonyme
Autre

Contre !

Ce projet n’a aucun sens et certainement aucune raison d’être pour désengorger le territoire qui est déjà en sur-saturation! Le projet de F.DUROVRAY est purement électoral! Donc, quoi de mieux que de promettre aux électeurs de la rive gauche un nouveau pont, et de surcroît pour la voiture et les poids lourds! Le Président de L’Essonne aurait sans doute été un bon président du département dans les années 60/70, au service de l’industrie automobile. Aujourd’hui, son projet est anachronique. Et pourquoi ne pas encourager les transports en commun sur la rive droite? Parce que ça ne va dans le sens politique de Monsieur DUROVRAY; un électeur qui prend les transports en commun vote assez peu à droite… Ça n’arrangerait donc pas les intérêts personnels de F.DUROVRAY et de ses amis.

Ce n’est pas sérieux; et quand le département évoque un budget de 120 millions, qui de suffisamment naïf peut le croire?

En attendant, les prochaines élections municipales de l’année prochaine et les élections départementales de 2021 nous permettront, non pas de faire une concertation qui n’est qu’un habillage stratégique, mais de décider pour ou contre un Président de l’Essonne qui se moque des Essonniens.

FOSSO ERIC
Multimodalité & efficacité

Bonjour,

Bonjour,

Je suis habitant de Vigneux-sur-Seine et propriétaire d’un appartement situé au 03 Rue Galilée. Avec la création du grand Paris, et les difficultés que notre commune éprouvent pour rallier Paris en transport en commun, la construction de ce pont sera une œuvre salvatrice qui nous permettra de d’avoir un peu plus de temps à passer avec notre famille (Enfants et femme).

Vu les enjeux climatiques de notre générations et celles du futur ( nos enfants), et vu la nécessité de ce besoin, je souhaiterai que cet ouvrage respecte l’environnement dans lequel il sera implanté (la Seine) et qu’aux extrémités de ce pont, coté Athis-Mons comme côté Vigneux-sur-Seine, des Arbres soient plantés sur une longueur équivalente à longueur du pont.

Ce pont, tant attendu, jouera également un immense rôle dans la réduction de la pollution que nous sommes amenés à constater dans les villes de Villeneuve-Saint-Georges et Athis-Mons pendant les heures de pointes.

En tant qu’habitant de Vigneux-sur-Seine, je suis favorable à son implantation car s’il est bien étudié, il ne pourra qu’être bénéfique pour notre commune et notre département (91). J’en profite pour remercier les personnes qui portent ce projet et pour tout les efforts qu’ils consentent à sa réussite.

Si nécessaire, je suis reste disponible et ouvert à toute contribution financière.

Contributeur anonyme
Performance environnementale

Il ne me semble pas judicieux à notre époque de privilégier l’utilisation de véhicule individuel très polluant, autant plus que le tracé de ce grand axe passe à coté d’un école élémentaire.
Les transports en commun sont plus économiques et plus écologiques (cf. G. Pépy). C’est là qu’il faut investir. Prenez en exemple le projet de prolongation du T1. A Montreuil, l’A186 va être détruite pour laisser circuler le tramway, les cyclistes et les piétons avec implantation de nouveaux arbres.

Martin Sabine
Multimodalité & efficacité

Bonjour j’habite à brunoy et je travaille à Rungis. Seulement 15 km entre ces 2 villes et en moyenne une durée de trajet qui varie de 1h à beaucoup plus ! Et tout ça dans des conditions qui ressemblent à l’enfer et en particulier à Villeneuve saint Georges, passage particulièrement dangereux pour tous les usagers quels qu’ils soient (automobilistes, 2 roues, piétons, bus…)
Je serai heureuse que cette situation change et il est clair que les routes ne sont plus adaptées aux nombre de véhicules auxquels viennent s’ajouter les poids lourds !
Bref tout le monde est sur les nerfs, il serait donc temps de trouver une solution plus adaptée.
Les changements qui ont été apportés à la rn6 n’ont apporté aucun mieux, au contraire maintenant les usagers font n’importe quoi quitte à mettre en danger les autres.
Je pense qu’effectivement un autre pont serait nécessaire, tout comme des moyens de transport plus pratiques.
Cordialement
Sabine Martin

Contributeur anonyme
Multimodalité & efficacité

Nous souffrons énormément du manque de pont sur la Seine au niveau de Montgeron. Ce qui provoque des détour et des bouchons et par conséquent du gaspillage et de la pollution.

G Gersande
Autre

C’est encore une vision obsolète des transports.
A l’heure où l’on parle de se transporter via des taxis volants…, la seine esr sous utilisée, les transports inter banlieue difficiles…
A quand de grands parkibg pres des gare, des pistes cyclables sécurisées…ce qui serait nettement préférable à un nouveau pont dédié aux voitures polluantes.
Arretons de nous asphyxier !!!
Je suis contre ce pont.

Hascher Patricia
Performance environnementale

Pour désengorger Villeneuve-Saint-Georges, qui est un calvaire à traverser ! Merci ????????

Contributeur anonyme
Multimodalité & efficacité

Je suis totalement pour ce projet, encore faut-il s’assurer qu’il ne renvoie pas le problème de l’engorgement sur la commune d’athis ou sur la N7 déjà saturée.

En effet, s’il s’agit de résoudre la saturation du trafic de la rive droite de la Seine (Draveil, Vigneux, Montgeron ,..) il faut qu’il soit prolongé par un tunnel passant sous les coteaux d’athis pour faire la connexion avec l’A106. Cela permettrait de desservir la zone d’activité de RUNGIS et un offrirait accès alternatif à l’Aeroport d’Orly depuis la vallée de l’ yerres.
Pour son financement on peut envisager un partenariat public/privé à l’instar des réalisations dans l’ouest Parisien (A86, A14)..

Contributeur anonyme
Multimodalité & efficacité

La construction d’un pont entre Draveil et Villeneuve St Georges est une évidence, tant la densité du trafic explose aujourd’hui…

MARTIN Thierry
Multimodalité & efficacité

Durant des années, il a fallu que je me rende sur mon lieu de travail dans le sud 92 au départ de CROSNE. Deux solutions en terme d’itinéraires routiers, soit la liaison N6 A86, soit la traversée du pont de Villeneuve St Georges, Villeneuve Le Roi, Orly, Rungis pour rejoindre le secteur sud 92.
Itinéraires routiers = temps de transport entre 1h30 et parfois plus de 2h.
Itinéraire transport en commun = 2h environ RER D Châtelet les Halles avec parfois changement à Gare de Lyon puis RER C direction ANTONY.
Aujourd’hui retraité depuis quelques mois, je mesure la perte de temps, la fatigue, le stress accumulés dans ces temps de transports. J’imagine aussi la perte incalculable d’efficacité dans ma fonction, dans mon travail, perte due à cette fatigue et à ce stress. Je ne parlerai pas du coût en consommation de carburant, en usure de mon véhicule, en émission de gaz d’échappement, en pollution de tous types.
Les risques que j’ai pris aussi en me rendant la-bas en deux roues pour tenter de gagner du temps, le coût des soins, lorsque suite à deux accidents, je fus transporté à l’hôpital par les Sapeurs Pompiers, heureusement accidents sans gravité.

Contributeur anonyme
Performance environnementale

Bonjour,

Je suis contre la construction de ce pont. Nous subissons déjà la pollution liée au trafic routier existant et aéroportuaire. Quid des habitations et équipements qui vont se retrouver sous le pont ? Alors que nous parlons au niveau national (et mondial) de réduction du trafic routier et de changement des modes de déplacements liés au changement climatique, ce projet semble en décalage total.

ABENA Gabin
Multimodalité & efficacité

Il est quand même bien nécessaire d’avoir un passage de plus entre ceux de Draveil et de Villeneuve Saint Georges, cela permettrait de désengorger le rond-point devant la gare de Villeneuve-Saint-Georges, ce qui est vraiment très pénible aux heures de pointe à cet endroit.

Contributeur anonyme
Performance environnementale

Nous supportons déjà trop de nuisances liées au trafic routier très intense partout à Athis-Mons, nuisances liées à la pollution, préoccupante dans le Nord- Essonne, et à l’impact environnemental et paysager des constructions d’immeubles un peu partout dans la commune.
Comment peut-on vouloir créer un nouvel axe de circulation intensive, et au détriment de la nature qui plus est, alors que partout on limite la circulation pour laisser de plus en plus de place aux espaces verts? N’avez-vous pas entendu parler de réchauffement climatique, de CO2 et de particules fines?
Dire non à la réalisation de ce pont de franchissement de la Seine à Athis-Mons est une démarche citoyenne car il en va de notre santé à tous, y compris de celle des décideurs!

Je suis contre ce projet de pont.

Développez plutôt les transports en communs existants, faites de grands parkings gratuits près des gares, favorisez le travail à domicile, favorisez la baisse de l’immobilier et des loyers pour que les banlieusards n’aient pas à s’éloigner autant de leur lieu de travail qui est le plus souvent à Paris…..
Mais, par pitié pour la planète et pour nous, ne créez rien qui soit routier! Et développez par contre des espaces verts pour soulager nos poumons et permettre à nos enfants et petits enfants de mieux vivre.

Briault Jean
Multimodalité & efficacité

L’aménagement cyclable doit être prioritaire et doit être repensé et aboutir à de vrais aménagements dans les villes concernées, afin d’offrir les infrastructures sécurisées qui mènent à un accroissement de l’usage du vélo et la diminution du trafic automobile.
Ainsi, une vraie piste cyclable protégée à double sens (pas de cohabitation piéton => les vélo iront avec les voitures ; pas de cohabitation bus) est un prérequis.

Dans l’élaboration du projet, faire valider les plans par une association de cyclistes locale ou régionale comme la MBD afin de ne pas avoir des aménagements neufs impraticables comme c’est malheureusement souvent le cas en Ile de France. (peinture gilssante, virages super serrés, espace trop étroit…)

« Un pont pour l’avenir » « Un pont pour l’avenir »
Multimodalité & efficacité

On parle d’un franchissement de Seine pour la première fois en 1961 pour relier l’A6 à la RN6. Hors un pont supplémentaire n’a jamais vu le jour. Mais dans le même temps on est pas loin d’avoir doublé le nombre d’habitants sur le territoire concerné. Question : qu’on fait les pouvoirs publics depuis plus de 50 ans pour développer les transports en commun afin de permettre que les voitures restent dans leur garage ? Penser que la voiture va disparaître est une utopie. Penser que le télétravail va faire disparaître les voitures est une utopie. Par contre penser ce nouveau franchissement de Seine, en intégrant des liaisons douces (vélos, piétons), en prévoyant de pouvoir faire passer les voitures autonomes, en développant à outrance le co-voiturage, en développant les transports en commun, est forcément le package gagnant. Fluidifier le trafic des ponts de Juvisy et Villeneuve c’est moins de bouchons. Moins de bouchons c’est moins de pollution. Alors OUI pour un nouveau pont sur la Seine

Contributeur anonyme
Innovation

Une exigence d’innovation : le projet doit s’inscrire dans une triple vocation d’innovation, à travers son approche et sa gouvernance, dans sa conception et sa construction, et dans la possibilité qu’il ouvre aux nouvelles mobilités : là on cherche l’innovation dans la construction d’un pont à voiture et super d’avoir peut-être une voie pour les vélos à coté des pots d’échappement
VIVE L’INNOVATION FAÇON DINOSAURE

Contributeur anonyme
Coût

On nous annonce une enveloppe financière mais rien n’est bien défini à ce niveau là et je rappelle que c’est avec notre argent que souhaite construire cette infrastructure. Par ailleurs on sait que ces politiques minimise toujours les montants pour faire passer la pilule.
On devrait déjà avoir de vrais projets précis et une vrai explication du refus des autres projets !

Contributeur anonyme
Multimodalité & efficacité

Je ne lis que désengorger le pont de Villeneuve par un nouveau pont à voiture mais pourquoi pas accentuer le fait de créer de nouveaux moyens comme pistes cyclables, piétonnières, le dev des transports en commun qui manque cruellement (Tram et métro)

Contributeur anonyme
Multimodalité & efficacité

Ok pour développement d’alternative « verte » ou transport en commun quant au franchissement de la Seine mais REFUS TOTAL que mon argent serve à payer une infrastructure s’inscrivant déjà dans le passé soit un immense pont pour la voiture
La voiture c’est pas le futur et je ne veux pas avoir à m’expliquer devant les générations futures quant à la destruction de notre environnement

Contributeur anonyme
Coût

Non, je croyais que la voiture n’était plus le Futur et on déciderait d’investir des millions pour faire passer des voitures ?? On tombe sur la tête ou quoi ? Qui veut encore d’un projet qui ne s’inscrit pas dans l’avenir ? On pourrait croire qu’il y a magouille …..

description
description
description