Retour

Passarrieu Jean-Louis

  • FDS91
  • 2019-07-05

Tout d’abord revenons sur la parodie de concertation qui nous est proposée ici. Les multiples réunions n’ont servi que d’exutoires inoffensifs pour des plaintes bien légitimes. Ce processus coûteux et clientéliste ne sert qu’a remettre au centre des élus qui souffrent d’une érosion de légitimité et de la crise de confiance illustrée notamment par le mouvement des gilets jaunes.
Temps de parole, positionnement des édiles dans la salle, tout ce spectacle n’est que pré-campagne municipale pour les maires sortants. Pour preuve le processus de validation du projet est similaire à tout autre projet mené par le conseil régional ou général. Un référendum local aurait été l’occasion de faire vivre la démocratie il n’en sera rien. Aucune véritable décision ne peut sortir de cette concertation. Celle-ci sert à donner une illusion de démocratie et permettre l’acceptation sociale d’un projet dégradant l’environnement ainsi que la valeur des biens immobiliers locaux.
L’association pro-pont composée d’ élus de la majorité des conseils municipaux est financée sur des fonds publics (subventions). Ceci rompt toute indépendance de la concertation, celle-ci n’ est pas équitable.
En effet un seul des six projets imaginés nous est présenté. Les cinq autres ayant préalablement été écartés en petit comité. Ceci témoigne une nouvelle fois de cette prétendue concertation inique.

Quant au pont, messieurs les élus puisque vous déciderez en définitive, saisissez l’occasion de faire de la politique ! Ne soyez pas timorés et pusillanimes comme à l’accoutumée. Concevez une véritable politique de développement des transports en commun, l’agglomération n’est pas concernée par les futurs projets de super-métros. Vous n’avez pas été capables d’aller chercher ce nouvel équipement. Alors essayer de vous rattraper, réservez ce franchissement aux mobilités douces (piétons, vélos, bus) et au covoiturage. Un parking sur la rive droite permettrait aux collègues de se retrouver pour se rendre ensemble au travail sur le pôle d’Orly. Sans cette décision, tout propos de votre part sur les questions écologiques sera risible et inaudible. Le covoiturage et le ramassage par bus pour se rendre au travail est la solution pour réduire le nombre de véhicules, les bouchons, la pollution et est une source d’économies. Soyons exemplaires et exigeants pour construire un avenir vertueux, nous ne voulons pas que nos enfants vivent dans la pollution et l’air vicié par le passage de centaines de camions.

Pour résumer : 1. Référendum local pour validation de projet avec pourquoi pas la présence de contre-projets dans celui-ci.
2. Franchissement propre et permettant à nos concitoyens de s’engager tous les jours pour une ville propre et moins polluée.

Restez informés

Pour vous abonner à la newsletter, cliquez-ici

s’inscrire
description
description
description